NOUVELLES

Molson Coors soutient le Canadien, seule équipe canadienne encore en action

07/05/2014 01:37 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Molson Coors (TSX:TPX.B) soutient avec enthousiasme le Canadien de Montréal, mais le fait de n'avoir qu'une équipe canadienne dans les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH), cette année, va nuire aux ventes de bière, a affirmé mercredi le brasseur.

«Il aurait été préférable pour l'industrie canadienne de la bière qu'il y ait plus d'équipes canadiennes dans les séries», a déclaré le président et chef de la direction de Molson Coors Canada, Stewart Glendinning, rappelant que les ventes en Ontario avaient été aidées par la participation des Maple Leafs de Toronto à la première ronde, l'an dernier.

Le Canadien détient une avance de 2-1 dans la série quatre-de-sept qui l'oppose aux Bruins de Boston en deuxième ronde. L'année dernière, quatre équipes canadiennes — le Canadien, les Maple Leafs, les Canucks de Vancouver et les Sénateurs d'Ottawa — avaient été des séries. Seuls les Sénateurs s'étaient rendus en deuxième ronde.

M. Glendinning n'a pas voulu évaluer l'impact financier des séries éliminatoire de la LNH.

«Le succès ou l'échec d'une année ne tient pas à ça, laissez-moi être clair à ce sujet, mais cela a un impact», a-t-il déclaré lors d'un entretien, après que le brasseur eut dévoilé de solides résultats pour son premier trimestre.

Les succès de toute équipe sportive font mousser les ventes, incluant ceux du club de basketball des Raptors de Toronto, qui vient d'être éliminé au terme d'un septième match serré, mais le hockey est «une religion au Canada» et particulièrement important, a affirmé M. Glendinning.

Le dirigeant de Molson Coors Canada a indiqué que les succès du Canadien cette année exerceraient un impact positif sur les ventes au Québec, mais pas nécessairement ailleurs au pays.

Le brasseur établi à Denver et Montréal a facilement dépassé les attentes au premier trimestre, alors que ses profits ont grimpé en partie grâce à des résultats améliorés au Canada, en dépit de la faible performance de son produit phare, la bière Coors Light.

Molson Coors a enregistré un bénéfice net de 163,4 millions $ US, ou 88 cents US par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars. Cela se compare au bénéfice net de 28,5 millions $ US, ou 16 cents US par action, réalisé lors du même trimestre il y a un an.

Le bénéfice sous-jacent après impôts, ajusté en fonction des éléments non récurrents, a plus que doublé et s'est élevé à 102,2 millions $ US, ou 55 cents US par action, comparativement à 47,5 millions $ US, ou 26 cents US par action, au premier trimestre de 2013.

Le chiffre d'affaires net a diminué de 1,5 pour cent, à 816 millions $ US, mais il a augmenté de 0,3 pour cent en devises constantes.

Le volume de bière à l'échelle mondiale a été de 11,9 millions d'hectolitres, soit une légère baisse de 0,1 pour cent.

Les analystes consultés par Thomson Reuters s'attendaient à ce que Molson Coors réalise un bénéfice net ajusté de 35 cents US par action sur un chiffre d'affaires net de 818,4 millions $ US.

Les actions de Molson Coors ont terminé la séance de mercredi à 67,52 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 2,22 $, ou 3,4 pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc