NOUVELLES

Un exemplaire du livre «Mein Kampf» retiré d'une vente aux enchères en France

07/05/2014 09:35 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT
DR

Un exemplaire du livre "Mein Kampf" daté de 1925 et illustré d'un portrait d'Adolf Hitler a été retiré d'une vente aux enchères à Paris après les protestations d'une association juive.

"Face à l'émotion soulevée par le communiqué du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme, le collectionneur Philippe Zoummeroff, en accord avec Pierre Bergé & Associés, a décidé de retirer de la vente de sa bibliothèque de criminologie, prévue le 16 mai, l'exemplaire de Mein Kampf qui s'y trouvait", a indiqué la société de vente.

Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA), avait demandé mardi soir à la maison d'enchères de retirer de la vente un exemplaire de "Mein Kampf" daté de 1925 et illustré d'un portrait d'Hitler.

Cette édition originale, estimée 3000 à 4000 euros (4500 à 6000 $ CAN), fait partie d'une grande vente prévue le 16 mai à l'Hôtel Drouot à Paris.

Intitulée "Crimes et Châtiments", cette bibliothèque est entièrement consacrée à la criminologie. Industriel à la retraite, Philippe Zoummeroff y a consacré ces quinze dernières années: "son but était de documenter l'horreur sous toutes ses formes, pour mieux la prévenir et la combattre. Il entendait montrer la réalité de la pratique judiciaire et de l'horreur humaine depuis le XVIe jusqu'à la fin du XXe siècle", souligne la maison de vente.

Le collectionneur explique qu'il a acquis Mein Kampf "pour montrer ce qui a existé, pour documenter l'abjection".

"Cette collection est le contraire de l'apologie; c'est une dénonciation. Mais pour dénoncer, encore faut-il regarder l'histoire en face et n'en pas cacher la part la plus sombre ou la plus ignoble", fait valoir M. Zoummeroff.

Le collectionneur et la maison Pierre Bergé & Associés "rappellent que c'est à ce seul titre que la vente de Mein Kampf demeure autorisée en France". La justice française avait estimé en 1979 que "Mein Kampf" constituait "un document historique indispensable pour la connaissance de l'époque contemporaine".

M. Zoummeroff rappelle qu'il est Juif et qu'il a passé la guerre caché par un professeur, député et résistant. La famille du côté de sa grand-mère, les Rosenthal, a péri dans les camps d'extermination.

Mi-avril, la vente d'une quarantaine d'objets nazis ayant appartenu à Hitler et Goering, qui avait suscité l'indignation, avait été annulée par une autre maison d'enchères après l'intervention de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

INOLTRE SU HUFFPOST

Adolf Hitler: sa vie en photos