NOUVELLES

L'Impact s'incline 2-1 face au FC Edmonton en Championnat canadien

07/05/2014 10:32 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

EDMONTON - Michael Nonni a touché la cible dans les arrêts de jeu pour procurer au FC Edmonton une victoire de 2-1 face à l'Impact de Montréal dans le premier match de la série demi-finale du Championnat canadien, mercredi.

Alors que l'Impact se dirigeait vers un verdict nul à l'étranger contre une équipe évoluant dans la Ligue nord-américaine de soccer (NASL), Karl W. Ouimette a commis une bourde qui a permis aux négligés de se sauver avec la victoire. Le Québécois a voulu repousser le ballon de la tête, mais il a mal jugé sa manoeuvre, laissant le chemin libre à Nonni qui a débordé le gardien Evan Bush du côté droit avant de marquer le but de la victoire.

Contre un club de division inférieure, l'Impact n'a pas réellement démontré sa supériorité.

«Le match a été difficile en raison de la surface et des autres facteurs, mais cela s’applique aux deux équipes, a noté l’entraîneur-chef Frank Klopas. Nous avons accordé deux buts qui sont inacceptables. Nous aurions pu revenir à la maison avec un résultat, mais on doit maintenant se regrouper et aborder les choses une à la fois. Nous avons un deuxième match à domicile mercredi prochain. »

Après une première demie peu animée, la troupe de Frank Klopas a ouvert la marque à la 56e minute par l'entremise de Jack McInerney. Le nouveau venu a redirigé le coup franc de Patrice Bernier de la tête pour déjouer le gardien John Smits.

Quelques instants plus tôt, le 99 de l'Impact avait touché la barre horizontale en s'emparant du retour de lancer de Blake Smith.

Le FC Edmonton a cependant répliqué quatre minutes plus tard. Le milieu de terrain de 17 ans, Hanson Boakai, s'est moqué de la couverture défensive avant d'effectuer une passe parfaite vers Tomi Ameobi qui n'a eu qu'à tirer à la gauche du gardien Evan Bush. Le jeune Guinéen a fait écarquiller les yeux de plusieurs, lui qui a animé l'attaque du FC Edmonton pendant la majeure partie de la soirée.

En première demie, c'est plutôt le club albertain qui a obtenu les meilleures occasions de marquer. Boakai a menacé le filet de Bush à deux reprises, ratant la cible de peu à la première occasion et effectuant un tir faible du haut de la surface à la deuxième.

Le onze montréalais a bien failli ouvrir la marque en fin de première demie à la suite d'un beau jeu de passes entre McInerney, Bernier et Calum Mallace, mais ce dernier a tiré à quelques pieds du filet.

«C’est évidemment décevant, surtout en perdant suite à une erreur bête, a mentionné McInerney. Le côté positif, c’est que nous allons jouer le match décisif à la maison. On peut remporter la série en marquant deux buts. Nous aurions voulu contrôler davantage le match ce soir, mais notre transition de la défense vers l’attaque n’a pas été assez bien exécutée.»

L'an dernier, l'Impact avait battu le Toronto FC en demi-finale avant de signer un verdict nul de 2-2 contre les Whitecaps à Vancouver lors du match ultime pour remporter le Championnat en vertu du nombre de buts inscrits à l'étranger.

Le match retour de la série demi-finale contre Edmonton sera disputé mercredi prochain au Stade Saputo. Le vainqueur de cette série aller-retour affrontera le gagnant de celle entre le Toronto FC et les Whitecaps en grande finale.

L'équipe championne au niveau canadien obtiendra une place en Ligue des Champions de la CONCACAF.

PLUS:pc