NOUVELLES

Les Seahawks donnent une prolongation de contrat de quatre ans à Richard Sherman

07/05/2014 07:52 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

RENTON, États-Unis - Richard Sherman a finalement vécu un moment comme ceux réservés aux premiers choix d'une séance de sélection, mercredi. Il était debout sur la scène, les réflecteurs pointant directement sur son noeud papillon. Accompagné de l'entraîneur en chef, d'un côté, et du directeur général, de l'autre, Sherman a brandi un chandail des Seahawks de Seattle, avec son nom écrit au dos.

Lorsque Sherman a fait son entrée dans la Ligue nationale de football à titre de choix de cinquième ronde, le tout était passé inaperçu. Mais ce ne fut pas le cas mercredi, après que Sherman eut accepté une prolongation de contrat de quatre saisons avec les champions en titre du Super Bowl.

Un peu dans sa façon typique de faire les choses, Sherman a dévoilé la nouvelle sur son site internet avant que les Seahawks aient le temps d'en faire l'annonce.

Le demi de coin vedette a notamment confirmé qu'il a paraphé une entente qui lui rapportera 57,4 millions $, dont 40 millions $ seront garantis, et qui le maintiendra à Seattle jusqu'à la fin de la saison 2018. L'entente inclurait aussi un boni de signature de 11 millions $.

Du même coup, Sherman deviendra l'un des demis de coin les mieux rémunérés de l'histoire de la NFL, lui qui avait touché un salaire de base de 375 000$ lors de sa saison recrue, en 2011.

Mais Sherman a assuré que l'argent ne changera rien à l'approche et à l'attitude qui ont fait de lui l'un des meilleurs joueurs défensifs du circuit, et l'un de ceux qui génèrent le plus d'attention.

«Je demeure le joueur qui travaille avec acharnement pour un poste. Il ne faut pas perdre cette attitude. Vous pouvez recueillir un chien qui a passé 10 ans dans les ruelles, le loger dans une nouvelle maison et le nourrir de steak et de homard tous les soirs, il demeurera le même chien que vous avez recueilli des ruelles, a illustré Sherman. Je suis comme ce chien sorti des ruelles. C'est une attitude que je ne suis pas capable de changer, je crois. Et même si je le voulais, j'en serais incapable; je n'ai pas cet interrupteur.»

Le contrat accordé à Sherman, à la veille de la séance de sélection de la NFL, vient conclure une entre-saison profitable aux Seahawks. Ils ont fait signer une nouvelle entente à l'ailier défensif Michael Bennett avant que ne s'amorce la période réservée aux joueurs autonomes, puis ont consenti des prolongations de contrat à l'entraîneur en chef Pete Carroll, jusqu'en 2016, et au maraudeur étoile Earl Thomas.

Sherman a confié qu'il était important, à ses yeux, d'obtenir cette prolongation de contrat avant le début de la saison 2014, et d'effacer tout doute quant à son avenir. Lors de son discours, il a pris le temps de remercier à peu près tous les membres de l'unité défensive des Seahawks. Aussi, Sherman espérait poursuivre sa carrière auprès de Thomas et de Kam Chancellor, au sein d'une ligne tertiaire qui est devenue la meilleure dans la NFL. Sherman et Thomas seront sous contrat jusqu'en 2018, tandis que Chancellor est lié aux Seahawks jusqu'en 2017.

«Les discussions allaient dans la bonne direction depuis quelques semaines, a déclaré le directeur général John Schneider. Le temps était venu, selon moi, de ficeler le tout et de permettre à tout le monde d'aller de l'avant.»

PLUS:pc