NOUVELLES

Les rivales de Mercedes veulent se rapprocher après une pause de toris semaines

07/05/2014 10:25 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Les rivales des Mercedes souhaitent que le travail effectué sur leurs voitures plus lentes au cours des trois dernières semaines et le déplacement vers les circuits européens leur permettront de menacer l'hégémonie de Lewis Hamilton et Nico Rosberg sur le championnat de Formule Un.

Les deux pilotes Mercedes ont remporté les quatre premières courses de la saison de façon impressionnante, alors que les plus beaux exemples de pilotage sont venus des deux hommes pendant que le reste du peloton s'est retrouvé loin derrière.

Le passage au V6 hybride a délogé les Red Bull, qui ont dominé la F1 au cours des quatre dernières années, tandis que Mercedes s'est mieux adaptée au nouveau groupe motopropulseur et aux autres changements de règles.

Hamilton a mené le doublé Mercedes au cours des trois dernières courses après que l'Allemand Rosberg eut remporté la première étape de la saison. Le duo a aussi remporté les quatre poles positions et signé le meilleur temps sur chacun des circuits jusqu'ici.

«Nous sommes en bonne position dans les deux championnats après quatre courses, c'est vrai, a admis le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff. Toutefois, le premier Grand Prix européen permet toujours aux équipes de présenter les dernières améliorations apportées à leurs voitures. Bien sûr, nous ne sommes pas différents des autres écuries et nous tenterons d'augmenter l'avantage dont nous avons profité au GP de Chine.»

Ni Hamilton, ni Rosberg n'a déjà remporté une victoire sur le circuit de Catalogne, mais ils ont terminé au sommet des qualifications l'an dernier.

Rosberg, qui a une avance de quatre points sur Hamilton au classement des pilotes, a dit qu'après autant d'années de tests et de courses à Barcelone, il n'y a probablement aucun autre circuit qu'il connaît mieux.

«Je garde aussi de très bons souvenirs de week-ends de course à Barcelone, a-t-il ajouté. L'an dernier, (...) je suis parti de la pole, alors j'espère m'y retrouver de nouveau cette année. Toutes les équipes auront travaillé fort pour améliorer leurs voitures pendant la pause, alors sûrement que ce sera un week-end très intéressant.»

Red Bull, en particulier, tentera de s'approcher à grands pas après le désastreux début de saison de Sebastian Vettel, champion en titre.

Vettel n'a toujours pas terminé plus que haut qu'en troisième place et dans les deux dernières courses, l'écurie lui a demandé de laisser passer son coéquipier Daniel Ricciardo afin d'obtenir de meilleurs classements. Pour lui, beaucoup reposera sur les qualifications de samedi, puisque le circuit offre peu d'occasions de défier les meneurs et il est difficile sur les pneumatiques.

Paul Hembery, le directeur de Pirelli, qui fournit les pneus, a déclaré que malgré l'abrasion du circuit et les températures chaudes qui sont attendues, les équipes devraient n'avoir besoin que de trois arrêts aux puits contrairement aux quatre effectués dans le passé.

Le pilote Ferrari Fernando Alonso a prouvé l'an dernier qu'une sage gestion des pneus et des arrêts aux puits sans anicroche peuvent compenser pour un manque de vitesse. Il amorcer¸a la course en troisième place au classement avec 41 points, loin derrière les 79 et 75 points que possèdent Rosberg et Hamilton. Il est toutefois encouragé par le premier podium de l'équipe sous le nouveau directeur Marco Mattiacci, obtenu à Shanghai.

Le double champion du monde a une feuille de route impressionnante devant ses partisans, avec des victoires en 2013 et 2006 et sept podiums en tout. Sa victoire de l'an dernier est par ailleurs la dernière de Ferrari. Alonso et Kimi Räikkönen auront besoin d'un week-end parfait pour mettre fin à cette disette.

«Fernando nous a permis de grappiller tous les points possibles dans toutes les conditions possibles, a fait valoir le directeur technique de Ferrari, James Allison. Nous apprenons toujours comment obtenir de bonnes performances avec les nouvelles règles en vigueur et tentons de rendre la voiture plus compétitive. La clé pour une saison réussie est d'améliorer votre voiture à chaque course.»

PLUS:pc