NOUVELLES

Les Européens ferment les yeux sur la montée du "fascisme" en Ukraine (Moscou)

07/05/2014 03:22 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé mercredi les Européens de fermer les yeux sur la montée du "fascisme" en Ukraine, en évoquant la mort d'une quarantaine de prorusses à Odessa, dans le sud de ce pays.

"Cela fait de nombreuses années que l'on ferme les yeux en Europe sur le fait que l'idéologie fasciste attire de nouveaux adeptes et que ses promoteurs enrôlent toujours plus de nouveaux disciples", a déclaré M. Lavrov lors d'une cérémonie à l'approche de la célébration de la victoire de 1945 sur le régime nazi.

"Ce qui s'est produit à Odessa le 2 mai, c'est du fascisme pur et simple", a-t-il poursuivi.

Une quarantaine de personnes, principalement des prorusses, ont péri vendredi dans un bâtiment officiel à Odessa, ville portuaire du sud de l'Ukraine, incendié alors qu'ils s'y étaient retranchés après des affrontements avec des nationalistes ukrainiens.

"Nous ne permettrons pas de cacher les faits (en les mettant) sous le tapis, comme tente de le faire actuellement la coalition au pouvoir", a assuré le chef de la diplomatie russe, promettant d'"obtenir la vérité".

L'Union européenne a demandé samedi la mise en place d'une enquête indépendante afin d'identifier les responsables des violences. Dimanche, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a pour sa part affirmé que ce drame faisait partie d'un "plan russe pour détruire l'Ukraine".

edy/lpt/jh

PLUS:hp