NOUVELLES

Le Canada veut répéter l'exploit de Sotchi au Championnat du monde

07/05/2014 06:44 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

MINSK, Bélarus - Lorsque Troy Brouwer est revenu de vacances durant la pause olympique, il a pris du temps pour regarder quelques matchs de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques de Sotchi. Évidemment, il a aimé ce qu'il a vu.

«Je crois que l'équipe olympique a fait de l'excellent travail pour démontrer comment on joue au hockey au Canada», a déclaré Brouwer.

Il n'était pas le seul. L'entraîneur des Coyotes de Phoenix Dave Tippett n'a pas seulement vu un style de jeu impeccable, mais aussi un style à imiter.

En tant que pilote de l'équipe canadienne au Championnat du monde, il veut suivre les traces de Mike Babcock et des joueurs vedettes qui ont connu un parcours parfait aux Olympiques.

«Je regarde la manière dont on a joué il y a quelques mois à Sotchi: Un style de jeu canadien physique, a observé Tippett lors d'une entrevue téléphonique. J'aimerais poursuivre dans la même veine, ce serait fou de ne pas y songer.»

Ce serait fou de penser qu'une équipe puisse reproduire le style de jeu de manière parfaite. L'équipe canadienne qui sera au Championnat du monde ne pourra compter sur aucun joueur de l'édition qui était à Sotchi et le tournoi est aussi totalement différent.

La plupart des autres pays se retrouvent dans le même bateau, mis à part la Russie qui comptera dans ses rangs Alex Ovechkin et Sergei Bobrovsky. La République Tchèque pourra se fier sur Jaromir Jagr tandis que Gustav Nyquist enfilera l'uniforme suédois.

Cet aspect ne change pas les plans du Canada en vue du tournoi, qui s'amorcera vendredi face à la France. Kyle Turris n'est pas Sidney Crosby, Morgan Rielly n'est pas Shea Weber et James Reimer ne ressemble en rien à Carey Price, mais on espère que ces joueurs talentueux de la LNH pourront accomplir le travail.

«Je crois que chaque équipe doit avoir sa propre identité, mais quand on regarde ce qu'a fait l'équipe olympique sur une patinoire plus grande avec des joueurs de la LNH, il y a certainement des aspects que nous pouvons utiliser, a expliqué Tippett. L'équipe qui a joué à Sotchi était probablement l'une des meilleures de l'histoire. On sait que nous n'avons pas la même formation, mais leur façon de jouer et leur dévouement était très fort. Nous voulons transmettre cela à notre équipe.»

Les premières étapes ont été franchies. Le directeur général Rob Blake, en compagnie de ses assistants Ron Hextall, Brad Treliving et Brad Pascall, a tenté de conserver certains duos d'attaquants qui jouent ensemble dans la LNH, comme Steve Yzerman l'avait fait il y a plusieurs mois. Tippett, comme Babcock, croit aussi qu'il est important de jumeler un défenseur droitier avec un gaucher pour connaître du succès. Reste à voir, maintenant, comment cela se traduira sur la patinoire.

PLUS:pc