NOUVELLES

La respiration sifflante menace les enfants dès l'âge de six ans

07/05/2014 12:50 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les enfants qui ont une respiration sifflante risquent de présenter des séquelles affectant le fonctionnement de leurs poumons dès l'âge de six ans, ont découvert des chercheuses du CHU Sainte-Justine et de l'Université de Montréal.

Cette atteinte semble irréversible, même si les symptômes d'asthme semblent disparaître à l'âge scolaire chez plusieurs d'entre eux, du moins transitoirement.

Les enfants présentant des symptômes répétés et assez importants pour consulter à l'urgence sont particulièrement à risque de voir leurs poumons affectés jusqu'à l'âge adulte jusqu'à la quarantaine, même s'ils ont vécu une période de rémission de leur asthme durant leur enfance ou l'adolescence.

Les séquelles observées pourraient les prédisposer à une maladie pulmonaire obstructive chronique.

La respiration sifflante est un symptôme caractérisé par un bruit sifflant lors de la respiration. Entre 20 pour cent à 25 pour cent des enfants canadiens âgés de moins de six ans en souffrent. Or ces enfants visitent l'urgence trois fois plus que tous les autres groupes d'âge, ce qui se traduit par au moins un séjour à l'urgence chaque année pour 2 pour cent à 4 pour cent de cette population, dont une bonne partie sera hospitalisée.

Les facteurs de risque de sifflement à répétition sont les facteurs génétiques, les rhumes, l'exposition au tabac et la prise de poids rapide dans la tendre enfance.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical britannique The Lancet.

PLUS:pc