NOUVELLES

La police cible des trafiquants dans les régions de Saguenay et Montréal

07/05/2014 06:48 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Plus de 650 policiers ont participé, mercredi, à une vaste opération ciblant quatre importants réseaux de trafiquants de drogue.

Ils ont procédé à 69 arrestations, lors de 49 perquisitions effectuées dans 36 municipalités situées principalement dans les régions du Saguenay, des Laurentides, de Lanaudière et de Laval.

Six personnes sont toujours recherchées.

Les réseaux, qui fonctionnaient de façon indépendante les uns des autres mais étaient reliés au crime organisé traditionnel québécois et aux bandes de motards Red Devils et Hells Angels, se spécialisaient dans la production et la vente de métamphétamines et d'extasy, de cannabis et de cocaïne.

La drogue était principalement destinée au marché de Saguenay, où l'enquête a également permis d'élucider de nombreux crimes violents, notamment des incendies criminels, une séquestration avec extorsion et autres événements du genre visant à prendre le contrôle de ce marché.

Cependant, une des cellules produisait du cannabis pour le marché de Québec alors qu'une autre le faisait pour exportation aux États-Unis, au rythme de près de 20 kilos par semaine pour un chiffre d'affaires annuel estimé à 1,2 million $.

Un bilan préliminaire des perquisitions fait état de la saisie de plus de 170 000 comprimés de métamphétamine et de morphine, plus de 20 kilos de métamphétamine en poudre, 12 000 amphétamines et 200 mg de GHB, aussi connue sous le nom de drogue du viol.

Les policiers ont également mis la main sur 23 000 plants de cannabis en production, plus de 180 kilos de cannabis séché et prêt pour la vente ainsi que sur deux kilos de cocaïne.

Fait à noter, ils ont également trouvé 380 000 $ en argent canadien et américain ainsi que 800 000 $ en valeurs boursières.

Plus d'une vingtaine d'armes à feu, une quinzaine de véhicules, dont un bateau volé, ont également été saisis, de même que des équipements servant à la culture de cannabis et à la fabrication de comprimés, dont une presse d'une tonne permettant la fabrication de 80 000 comprimés à l'heure, une première au Québec.

Les têtes dirigeantes des réseaux ont été identifiées comme étant Daniel Labrie, 41 ans, de Terrebonne, Normand Girard, 60 ans, Jean-Paul Jobin, 46 ans, Marc Lecavalier, 51 ans, tous trois de Laval, Pierre Chayer, 50 ans, de Rawdon, Daniel Bouchard, 40 ans, de Jonquière, et Éric Bleau, 32 ans, de Saint-Eustache.

Ils feront face, de même que les autres suspects, à une série d'accusations reliées à la production, au trafic et à l'exportation de stupéfiants, ainsi que de gangstérisme dans certains cas, pour ne nommer que celles-là.

PLUS:pc