POLITIQUE

Ghislain Picard devient porte-parole de l'Assemblée des Premières Nations

07/05/2014 03:31 EDT | Actualisé 07/05/2014 04:02 EDT
CP

Ghislain Picard devient porte-parole de l'Assemblée des Premières Nations (APN), à la suite de la démission de Shawn Atleo. Il en a fait l'annonce sur Facebook mercredi après-midi, dans les deux langues officielles officielles.

En date d'hier, mes collègues de l'exécutif m'ont confié la lourde tâche s'agir comme porte-parole, jusqu'à ce qu'il en soit décidé autrement, de notre organisation nationale. Le sens du devoir m'a guidé dans l'acceptation de cet appel. Le défi le plus important demeurera celui, de la réconciliation de nos points de vue...

Radio-Canada rapporte que les chefs régionaux de l'APN ont préféré ne pas nommer un chef intérimaire. En attendant, Ghislain Picard agira comme porte-parole de l'organisation. Il est le chef de l'APN du Québec et du Labrador depuis 1992.

Shawn Atleo aurait décidé de se ranger du côté du gouvernement Harper dans le dossier de la réforme de l'éducation, alors que plusieurs communautés autochtones ont dénoncé l'initiative.

Le projet de loi C-33, déposé le 10 avril dernier, prétend redonner le contrôle aux Premières Nations de leurs systèmes d'éducation.

Un système semblable aux commissions scolaires permettra aux élèves autochtones de passer aux écoles hors réserve. Le projet de loi prévoit aussi un système de surveillance par un comité qui jugera de la performance des écoles, une mesure que dénoncent les Premières Nations.

Une assemblée de l'APN est prévue en juillet à Halifax.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Premières nations manifestent à Ottawa