NOUVELLES

France : nouvelle demande de libération pour Georges Ibrahim Abdallah

07/05/2014 01:00 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

L'ancien militant libanais Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné depuis bientôt 30 ans en France, a déposé une nouvelle demande de libération conditionnelle, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat.

Aucune date pour une audience devant le juge d'application des peines n'a encore été fixée, a précisé à l'AFP Me Jean-Louis Chalanset.

L'avocat a indiqué avoir joint à la demande un nouvel élément, une lettre des "autorités libanaises affirmant qu'elles pouvaient le prendre en charge dès sa sortie de prison pour le ramener au Liban".

Me Chalanset avait auparavant demandé au Premier ministre Manuel Valls, à l'époque encore ministre de l'Intérieur, de prendre un arrêté d'expulsion contre M. Abdallah pour permettre sa libération, mais "sans réponse".

Ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), Georges Ibrahim Abdallah avait été arrêté à Lyon en 1984 puis condamné à perpétuité pour complicité dans les assassinats, en 1982 à Paris, de deux diplomates, l'Américain Charles Robert Ray et l'Israélien Yacov Barsimantov. A présent âgé de 63 ans, il a vu ses huit demandes de libération conditionnelle rejetées.

En avril 2013, la Cour de cassation, plus haute instance judiciaire française, avait déclaré "irrecevable" sa dernière demande, jugeant qu'il devait au préalable se soumettre à une mesure de semi-liberté ou de bracelet électronique pendant au moins un an.

Plusieurs parlementaires français avaient adressé en octobre dernier, à l'occasion du 29e anniversaire de l'arrestation de Georges Ibrahim Abdallah, une lettre ouverte au président François Hollande pour lui demander la libération de celui qu'ils décrivent comme le "plus vieux prisonnier politique d'Europe et sans doute l'un des plus vieux du monde".

so/at/kat/ml

PLUS:hp