NOUVELLES

Derek de Jong: une amende de 5000$ pour désertion (VIDÉO)

07/05/2014 09:53 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Un juge de la cour martiale à Halifax impose une amende de 5000 $ et fait une sévère réprimande au lieutenant de la Marine canadienne Derek de Jong pour avoir quitté son poste durant une mission.

En rendant sa décision, le juge Michael Gibson lui a dit qu'on lui accordait une deuxième chance et qu'il ne devait pas la rater.

S'adressant aux médias pour la première fois, Derek de Jong a expliqué que la peine lui paraît juste. Son épouse, Maria de Jong, se dit soulagée, car il n'ira pas en prison.

Selon son avocate, Sara Collins, la peine imposée au lieutenant n'aura pas de conséquence sur sa carrière. Elle affirme qu'il a déjà prouvé qu'il était digne de confiance depuis sa désertion.

Le procureur militaire, Darin Reeves, espère que la peine va rappeler aux militaires que déserter n'est pas une option.

Mardi, le procureur a recommandé une rétrogradation et une sévère réprimande, ce qui aurait, selon lui, montré à tous la gravité du geste de M. de Jong. La défense, pour sa part, a recommandé une sévère réprimande et une amende se situant entre 1000 $ et 3000 $.

Derek de Jong a reconnu sa culpabilité, lundi, à l'accusation d'avoir quitté son poste sans permission en septembre 2012. À ce moment, le lieutenant était en mission sur le navire de ravitaillement NCSM Preserver, qui était ancré en Floride.

Lors du procès, le lieutenant a expliqué qu'il était parti parce qu'il subissait du harcèlement et parce que ses supérieurs ne l'avaient pas aidé.

La défense a su prouver que depuis qu'il a quitté son navire, l'officier de Jong est un membre exemplaire des Forces canadiennes, parmi les meilleurs de sa catégorie. Ses supérieurs l'ont même recommandé pour une promotion.