NOUVELLES

ATP/WTA - Madrid: Nadal revit, Serena déroule

07/05/2014 02:46 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Le N.1 mondial Rafael Nadal, en crise de confiance ces derniers temps, a repris des couleurs avec des débuts victorieux mercredi au tournoi de Madrid, tandis que Serena Williams, son homologue chez les dames, s'est promenée.

Sur la terre battue de la Caja Magica, Nadal a retrouvé les fondamentaux de son jeu - mobilité, puissance, précision - pour écarter l'Argentin Juan Monaco, 56e mondial, en deux sets expéditifs (6-1, 6-0). Williams a traversé sans problème son duel avec la Chinoise Shuai Peng, remporté en deux manches 6-2, 6-3 en un peu plus d'une heure.

L'Américaine, qui évoluait avec un gros bandage sur la cuisse gauche, s'est rassurée sur son niveau physique. "Tout va bien. Ce bandage, c'était seulement par précaution", a affirmé la N.1 mondiale, qui rencontrera en huitième de finale l'Espagnole Carla Suarez Navarro, tête de série N.14.

Plongé dans le doute après deux éliminations précoces à Monte-Carlo puis Barcelone, sur terre battue, sa surface de prédilection, Nadal a semblé soulagé de goûter à nouveau à la victoire, devant son public.

"A partir du moment où j'ai pu confirmer le break à 4-1 (dans le 1er set, ndlr), j'ai joué à un très bon niveau. J'ai peut-être joué à mon meilleur niveau sur terre depuis le début de l'année", a-t-il estimé.

Dans un tableau masculin désormais bien dégagé après les retraits de Novak Djokovic (N.2 mondial) et Roger Federer (N.4) et l'élimination surprise mardi de Stanislas Wawrinka (N.3), le Majorquin devra néanmoins confirmer ce renouveau en huitième de finale jeudi face au Finlandais Jarkko Nieminen, 57e mondial.

- Retour réussi pour Murray -

Parmi les têtes de série également qualifiées mercredi, on retrouve le Tchèque Tomas Berdych (N.6 mondial), tombeur logique du Sud-Africain Kevin Anderson (6-1, 6-4) et Andy Murray: l'Ecossais a réussi son retour sur le circuit ATP après plus d'un mois d'absence en dominant en trois sets 6-1, 1-6, 6-4 l'Espagnol Nicolas Almagro, un sérieux client sur terre battue.

L'Américain John Isner (N.10) a quant à lui difficilement battu en trois sets l'Australien Marinko Matosevic, 7-6 (11/9), 6-7 (7-5) et 7-5.

Grigor Dimitrov, 14e mondial, a peiné lui aussi contre le Roumain Marius Copil, 164e mondial et bénéficiaire d'une invitation, mais il a finalement tenu son rang en trois manches 4-6, 6-3, 7-6 (9/7).

A l'inverse, ni le Russe Mikhail Youzhny, ni les Français Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga n'ont réussi à faire respecter la hiérarchie.

Youzhny, tête de série N.15, a plié en trois sets (6-3, 3-6, 4-6) face à l'Espagnol Feliciano Lopez, 29e mondial, non sans avoir sauvé auparavant sept balles de match.

Tsonga, tête de série N.11, a chuté dans la soirée en deux manches (6-4, 6-3) face à l'étonnant Colombien Santiago Giraldo, 46e mondial et finaliste à Barcelone la semaine passée.

Simon, 28e mondial, a lui subi une élimination surprise en s'inclinant en trois sets (7-5, 2-6, 6-4) devant le Polonais Lukasz Kubot, 78e mondial et repêché mardi après le forfait de Roger Federer.

Caroline Garcia, 20 ans, 51e mondiale, qualifiée sans jouer pour les huitièmes après le forfait de son adversaire russe Maria Kirilenko, 35e mondiale, blessée à un poignet, est désormais le dernier représentant tricolore dans les deux tableaux réunis. Elle affrontera pour une place en quarts l'Italienne Sara Errani, tête de série N.10.

La Polonaise Agnieszka Radwanska, N.3 mondiale, a sauvé trois balles de match avant de venir à bout de la Russe Svetlana Kuznetsova, victorieuse à Roland-Garros en 2009, 6-3, 4-6, 7-6 (8/6).

Ce n'est pas passé en revanche pour la Danoise Caroline Wozniacki. L'ancienne N.1 mondiale, 15e au classement WTA, a chuté en deux sets (6-3, 6-3) contre l'Italienne Roberta Vinci.

jed-ll/gv

PLUS:hp