NOUVELLES

Afrique du Sud: "Participation très forte" aux législatives

07/05/2014 11:46 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

La participation aux élections législatives de mercredi en Afrique du Sud était "extrêmement forte", a annoncé la présidente de la commission électorale Pansy Tlakula, ce qui pourrait favoriser une poussée des partis d'opposition à l'ANC au pouvoir, selon des analystes.

"Notre problème le plus pressant actuellement, c'est une participation extrêmement forte, particulièrement dans les zones urbaines", a déclaré Mme Tlakula devant la presse à 17h00 (15h00 GMT), soit quatre heures avant l'heure de fermeture officielle des bureaux de vote, sans toutefois donner aucun chiffre.

De fait, d'impressionantes files d'attentes se sont formées toute la journée devant certains bureaux de vote, ont constaté journalistes et photographes de l'AFP déployés dans le pays.

Selon des projections de l'institut Ipsos, une participation élevée serait préjudiciable à l'ANC. Le score du parti au pouvoir pourrait varier de plus ou moins cinq pour cent en fonction de la participation, précise Ipsos.

Plusieurs partis d'opposition se partageraient le gain, selon ces projections, dont la DA (Alliance démocratique), qui vise un score au dessus des 20%.

Le petit parti radical EFF (Combattants pour la Liberté Economique) de Julius Malema devrait aussi bénéficier d'une forte participation, selon Ipsos.

Dans tous les scénarios, l'ANC est cependant créditée d'au moins 60% des suffrages.

La présidente de la commission électorale a rappelé que tous les électeurs se trouvant encore dans une file d'attente à 21h00 (19h00 GMT), heure officielle de fin du scrutin, seraient autorisés à voter, et que les bureaux resteraient donc ouverts aussi longtemps que nécessaire.

cpb/jmc

PLUS:hp