NOUVELLES

Wall Street recule, surveillant l'Ukraine avec frilosité

06/05/2014 10:14 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

La Bourse de New York évoluait dans le rouge mardi matin, gagnée par une vague de frilosité en pleine escalade des tensions en Ukraine en dépit d'un nouveau sursaut d'activité des fusions-acquisitions: le Dow Jones cédait 0,45%, le Nasdaq 0,25%.

Wall Street avait fini légèrement au-dessus de l'équilibre lundi, un bon indicateur dans les services aux Etats-Unis redonnant de l'appétit à des investisseurs surveillant toujours l'Ukraine avec nervosité: le Dow Jones avait grappillé 0,11% à 16.530,55 points et le Nasdaq 0,34% à 4.138,06 points.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 74,29 points à 16.456,26 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,27 points à 4.127,78 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 se dépréciait de 0,32% ou 6,05 points à 1.878,61 points.

"Un regain d'activité dans les fusions-acquisitions et des résultats d'entreprises ne parviennent pas à occulter les inquiétudes persistantes suscitées par les tensions géopolitiques", ont noté les experts de Charles Schwab.

En Ukraine, les troubles séparatistes dans l'Est et les violences récentes à Odessa ont conduit le pays au bord de la guerre civile.

De nouvelles tractations diplomatiques s'ouvraient mardi dans l'espoir d'empêcher un tel scénario, après des combats qui ont fait la veille plus de 30 morts dans la ville séparatiste pro-russe de Slaviansk.

Sur le front des entreprises, le laboratoire pharmaceutique Merck, membre du Dow Jones, est en négociations exclusives avec l'allemand Bayer pour lui vendre sa division santé grand public.

Le distributeur d'articles de papeterie et de bureau Office Depot a lui franchi l'ultime étape de sa fusion avec son ancien rival OfficeMax, avec l'annonce mardi de la fermeture de centaines de magasins aux Etats-Unis.

Les opérateurs restaient aussi prudents avant une série d'interventions de la présidente de la Banque centrale américaine (Fed) devant des élus du Congrès mercredi et jeudi sur les perspectives économiques des Etats-Unis.

Le marché obligataire progressait légèrement. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,604% contre 2,611% lundi soir et celui à 30 ans à 3,398% contre 3,408% à la précédente clôture.

ppa/lo/sam

PLUS:hp