NOUVELLES

Soudan du Sud: Washington sanctionne deux généraux

06/05/2014 03:00 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont annoncé mardi leurs premières sanctions contre le Soudan du Sud en ciblant deux leaders militaires --l'un issu des forces gouvernementales, l'autre de la rébellion-- alors que la guerre civile ensanglante le jeune pays.

Ces deux généraux "sont responsables d'actes de violences inconcevables contre des civils", a déclaré le secrétaire d'Etat américain John Kerry à la presse à Washington. "Nous ferons tout notre possible pour éviter que le Soudan du Sud ne replonge dans la violence et le désespoir", a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie américaine s'était rendu au Soudan du Sud la semaine dernière et y avait menacé les dirigeants des deux camps de sanctions ciblées s'ils ne mettaient pas fin aux combats et aux attaques contre les civils.

Il avait également mis en garde contre le risque de "génocide" dans ce pays, le plus jeune Etat de la planète né en 2011 où les affrontements inter-ethniques s'intensifient depuis la mi-décembre. Les troupes du président Salva Kiir et de son ancien vice-président Riek Machar s'affrontent depuis mi-décembre au Soudan du Sud. A la rivalité à la tête du régime entre MM. Kiir et Machar, se greffent de vieilles rancunes entre peuples dinka et nuer, les deux principales communautés du pays, dont ils sont respectivement issus.

L'un des deux militaires sanctionnés, Marial Chinoum, est un des leaders des forces loyalistes de l'Armée de libération du peuple du Soudan. L'autre, Peter Gadet, est un des commandants des forces rebelles.

jkb/jt/vmt

PLUS:hp