NOUVELLES

Mais où se cache le maire de Toronto, Rob Ford?

06/05/2014 07:14 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT
CP

Le maire controversé de Toronto, Rob Ford, était introuvable mardi après qu'il a manifestement renoncé à entrer aux États-Unis où, selon les médias locaux, il comptait suivre une cure de désintoxication.

Âgé de 44 ans, l'édile haut en couleurs s'était rendu jeudi en jet privé à Chicago afin d'y soigner sa dépendance à la drogue et à l'alcool, rapportent les médias canadiens.

«Il a retiré volontairement sa demande d'entrée aux États-Unis», a déclaré au journal Globe and Mail le Consul général du Canada à Chicago, Roy Norton, soulignant que M. Ford «ne s'est pas vu refuser l'entrée, en soi».

En plein milieu de la campagne électorale pour les prochaines élections municipales, M. Ford avait décidé la semaine dernière de faire «une pause» après la diffusion d'une nouvelle vidéo le montrant fumer ce qui semble être du crack.

Resté dans la capitale économique canadienne, son frère et proche conseiller Doug Ford a indiqué mardi à des journalistes qu'il a bien débuté une cure de désintoxication.

«En vertu de la confidentialité à laquelle ont droit non seulement le maire mais également l'ensemble des patients du centre de désintoxication, je ne suis pas en mesure de vous dire» où se trouve ledit centre, a-t-il déclaré.

«Je vous l'assure, il est dans un service de désintoxication et il reçoit l'aide dont il a besoin», a dit Doug Ford à l'hôtel de ville de Toronto.

M.Ford fait la Une de la presse internationale depuis un an et la diffusion d'une autre vidéo le montrant également en train de consommer de la drogue.

Après avoir nié farouchement à plusieurs reprises, Rob Ford avait finalement concédé: «Oui j'ai fumé du crack», tout en soulignant par la suite qu'il n'était pas dépendant.

INOLTRE SU HUFFPOST

The Many Faces Of Rob Ford