NOUVELLES

NBA - MVP: Kevin Durant bien dans ses baskets

06/05/2014 12:55 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

A 25 ans, Kevin Durant a été désigné mardi meilleur joueur NBA de la saison 2013-14, un statut qui ne risque pas de faire perdre la tête à un joueur qui, malgré sa célébrité et sa richesse, garde les pieds sur terre.

Dans le club fermé des mégastars de la NBA, l'ailier d'Oklahoma City, échalas de 2,06 m aux muscles pas vraiment saillants et à la barbe toute méphistophélique, est une exception.

Il n'est pas du genre à partager son quotidien sur les réseaux sociaux, à vivre entouré d'une armée de gardes du corps ou à s'afficher avec des célébrités et autres starlettes.

Mr Durant est un MVP qui ne paie pas vraiment de mine, attaché notamment à sa famille et à la religion.

Avant d'être "Durantula", l'un des sportifs les mieux payés au monde --18 M de dollars en salaire annuel et 10 M de dollars en contrats publicitaires--, il a été Kevin, un enfant qui a grandi sans père et avec quelques craintes.

Pour faire vivre décemment Kevin et son frère ainé Tony à Suitland, dans la banlieue de Washington, Wanda, leur mère, travaille à la Poste et enchaîne les heures supplémentaires.

- Parc d'attraction -

Quand elle travaille, ses deux enfants sont confiés à leur grand-mère et à une tante, Pearl.

Moqué à l'école à cause de sa taille et de ses habits démodés, Kevin ne sort de sa réserve que le week-end qu'il passe au gymnase local à jouer au basket.

"Dès que j'ouvrais la porte de ce gymnase, c'était comme si j'étais dans un parc d'attraction", a-t-il expliqué en 2011 sur ESPN.

Chucky Craig, entraîneur local, puis Taras Brown, en charge de l'équipe du collège, le prennent sous leurs ailes et remplacent ce père, absent, qui travaille pourtant non loin à Washington.

Ils lui parlent technique, façonnent ce style de jeu altruiste ("Je n'ai jamais voulu être celui qui shoote tout le temps"), lui montrent des vidéos des plus belles heures de la NBA.

Comme il est très adroit et n'arrête pas de grandir, Durant, adolescent, est déjà un phénomène.

Mais son adolescence est marquée par deux drames: sa tante Pearl meurt d'un cancer du sein et Chucky, l'entraîneur des débuts, est tué par balles à 35 ans après être intervenu pour mettre un terme à une altercation.

C'est en son honneur qu'il porte aujourd'hui encore le N.35 sur son maillot. C'est en souvenir de sa tante qu'il est engagé dans de nombreuses actions caritatives, notamment pour la lutte contre le cancer.

- Drafté à 19 ans -

Dès sa dernière année de lycée, il est présenté comme l'un des trois grands espoirs du basket américain. Il rejoint l'Université du Texas où il ne passe qu'une année, le temps d'être élu meilleur joueur NCAA.

Drafté à 19 ans par Seattle en 2007, Durant rejoint une équipe en pleine restructuration. Il se distingue d'emblée avec le titre de rookie (meilleur débutant) de l'année.

L'année suivante, la franchise déménage à Oklahoma City et progresse: en 2010, le Thunder participe pour la première fois aux play-offs, en 2011, il atteint les finales de conférence et en 2012 dispute la finale NBA, battu par Miami.

Le palmarès de l'ailier s'épaissit avec quatre titres de meilleur réalisateur (32 pts par match de moyenne cette saison), cinq participations au All-Star Game, un sacre mondial (2011) et un titre olympique (2012) avec les Etats-Unis et déjà quelques records comme cette incroyable série de 41 matches de suite à plus de 25 points.

Et depuis mardi, il ajoute le trophée de MVP que LeBron James avait remporté à quatre reprises lors des 5 dernières années, sans que, fidèle à son image de gars simple et bien dans ses baskets, il n'y trouve jamais rien à redire.

jr/ep/dhe

PLUS:hp