DIVERTISSEMENT

La musique est bonne pour les affaires, dicte une étude de la SOCAN

06/05/2014 12:27 EDT | Actualisé 06/05/2014 12:34 EDT
alex salcedo via Getty Images

La musique occupe une place de plus en plus importante en entreprise, selon une étude commandée par la SOCAN.

Les résultats de la recherche La musique et les affaires mettent en lumière que la musique améliore l’expérience-client. La plupart des propriétaires d’entreprises interrogés – 1079 propriétaires d’entreprises canadiennes – considèrent d’ailleurs que la musique qu’ils diffusent les positionne avantageusement face à la compétition. Le tiers d’entre eux croient que la musique est l’aspect le plus important de leur ambiance, avant le décor et l’odeur.

«La musique est essentielle à beaucoup de propriétaires d’entreprises, et son utilisation dans le milieu de travail peut créer une atmosphère unique et invitante, influencer le comportement des consommateurs, améliorer le moral des employés et, somme toute, faire faire plus d’argent aux entreprises», a déclaré Jennifer Brown, vice-présidente du service des Licences à la SOCAN.

Autre fait saillant de l’étude, 69% des répondants soutiennent que les créateurs de musique ont le droit d’être adéquatement rémunérés pour leur travail. Selon la chanteuse France D’Amour, «les redevances versées par la SOCAN sont directement proportionnelles à la survie des auteurs. Quand on est bien rémunéré, que les clients versent nos droits, ça nous encourage à continuer».

La SOCAN, qui perçoit des droits de licences de plus de 125 000 entreprises au pays, travaille à faire reconnaître la véritable valeur de la musique pour les entreprises et pour le public en général.

Le sommaire de la recherche est disponible en ligne sur le site de la SOCAN.

INOLTRE SU HUFFPOST

Top 10 des jeunes artistes québécois à surveiller en 2014