NOUVELLES

L'offre de GE pour Alstom n'est pas assez bonne, dit le président Hollande

06/05/2014 03:07 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

PARIS - Le président français François Hollande a affirmé mardi que l'offre faite par General Electric pour la société d'ingénierie française Alstom était insuffisante, et il a dit souhaiter que l'entreprise américaine propose une meilleure entente.

L'offre de 17 milliards $ US soumise par GE pour les activités d'Alstom dans le secteur de l'énergie a provoqué une levée de boucliers au sein du gouvernement de la France, qui cherche à relancer son industrie et à demeurer concurrentielle à l'échelle internationale.

Alstom a qualifié l'offre de GE de «parfaite à peu de chose près» et est prête à l'accepter, mais elle a plié face aux pressions du gouvernement, qui souhaite qu'elle étudie d'autres scénarios.

Alstom a été une pionnière des trains à grande vitesse et elle fabrique des turbines pour les centrales électriques. L'entreprise a cependant connu des difficultés ces dernières années et a profité d'une aide financière du gouvernement français en 2005.

Le président Hollande a affirmé mardi à la chaîne BFMTV que l'offre de GE n'était pas acceptable. Il n'a pas rejeté le principe d'une prise de contrôle, mais il a semblé être en faveur d'une meilleure proposition.

M. Hollande a ajouté que la décision revenait à Alstom, ajoutant cependant que le gouvernement était un client de l'entreprise et qu'il disposait de «suffisamment de moyens de pression pour faire en sorte qu'à la fin du processus, ce soit bon pour Alstom, bon pour l'industrie française».

PLUS:pc