NOUVELLES

Le détaillant québécois Jacob fermera ses 92 boutiques de vêtements

06/05/2014 04:22 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Forcé de constater l'échec de sa restructuration, le détaillant québécois Jacob a l'intention de fermer ses 92 boutiques à travers le Canada au cours des prochaines semaines.

Les boutiques de l'entreprise établie à Montréal vont demeurer ouvertes encore quelques semaines afin de procéder à une liquidation de la marchandise, a indiqué la société, mardi, par voie de communiqué.

Quelque 1500 personnes travaillent pour Jacob, d'après son site Internet.

Au siège social de la société, situé dans l'arrondissement Saint-Laurent, on indiquait qu'il n'y avait pas de porte-parole disponible pour fournir davantage de détails concernant cette décision.

Aux prises avec d'importantes difficultés financières, le détaillant québécois s'était placé à l'abri de ses créanciers en novembre 2010, notamment en raison de pertes estimées à 45 millions $, en plus de procéder à une restructuration qui s'était traduite par la suppression de nombreux emplois ainsi que d'enseignes.

Le président et fondateur de Jacob, Joey Basmaji, a justifié sa décision par le contexte économique des dernières années ainsi que par l'arrivée de nouveaux concurrents qui ont grugé des parts de marché aux détaillants canadiens.

Selon lui, il s'agit des principaux facteurs ayant «mené à l'insolvabilité de l'entreprise». «Je souhaite aux détaillants canadiens de passer à travers ces moments économiques difficiles», souligne-t-il, dans un communiqué laconique.

Jacob avait été fondé à Sorel par M. Basmaji en 1970.

PLUS:pc