NOUVELLES

Le comité exécutif assure l'intérim en attendant un successeur à Atleo

06/05/2014 09:26 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le comité exécutif de l'Assemblée des Premières Nations (APN) dirigera l'organisme jusqu'à ce qu'un nouveau chef national soit choisi pour remplacer Shawn Atleo.

Le chef régional pour le Québec/Labrador, Ghislain Picard, sera le porte-parole de l'APN.

Une assemblée extraordinaire des chefs se déroulera à Ottawa les 27 et 28 mai pour discuter des échéances pour une élection.

Shawn Atlea a démissionné soudainement de son poste, vendredi, affirmant vouloir éviter d'être une distraction dans le débat en cours sur les changements dans le système d'éducation des enfants des Premières Nations proposés par le gouvernement conservateur.

Le ministère des Affaires autochtones a indiqué qu'il suspendait le projet jusqu'à ce que l'APN décide comment elle procédera pour choisir un nouveau chef national.

Certains groupes avaient critiqué M. Atleo pour avoir appuyé le projet de loi. Ils estiment que si ce projet est adopté, la loi leur enlèvera des droits et donnera au gouvernement fédéral trop de contrôle sur l'éducation de leurs enfants.

Mais le cabinet du ministre Bernard Valcourt a défendu le projet de loi C-33, baptisé «loi sur le contrôle par les Premières Nations de leurs systèmes d'éducation», en affirmant qu'il répondait aux cinq conditions établies par l'APN et les chefs autochtones durant une réunion en décembre.

PLUS:pc