NOUVELLES

Christie's dément négocier avec Téhéran pour organiser des enchères en Iran

06/05/2014 12:36 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

La maison de vente aux enchères Christie's a démenti mardi être en négociations avec Téhéran pour organiser des ventes en Iran.

Les médias iraniens, citant le ministre de la Culture Ali Janati, avaient fait état lundi de telles discussions pour organiser des ventes sur l'île de Kish afin de soutenir la scène artistique florissante de la république islamique.

Selon les analystes, la scène artistique de Téhéran croît rapidement grâce aux acquisitions d'une nouvelle classe d'acheteurs. En juillet 2013, l'Iran a organisé sa première vente aux enchères d'art contemporain, où 80 oeuvres ont été vendues pour un montant total de 2 millions de dollars (1,4 million d'euros).

Cette vente était intervenue après le succès de plusieurs artistes iraniens dans des ventes régionales. De l'autre côté du Golfe, Dubaï accueille deux fois par an des ventes de Christie's, dans lesquelles les artistes iraniens ont connu un grand succès.

"Mais nous ne prévoyons pas d'organiser des ventes en Iran et nous n'avons pas été approchés par l'Iran" en ce sens, a déclaré Alexandra Kindermann, la directrice de la communication de la maison britannique mardi.

gj-jk/dh/rhl

PLUS:hp