NOUVELLES

Azerbaïdjan: huit jeunes militants condamnés à la prison

06/05/2014 08:17 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

La justice azerbaïdjanaise a condamné mardi huit jeunes militants pour les droits de l'homme à de longues peines de prison, une décision qui met en lumière, selon les ONG, la pression qui pèse sur l'opposition dans ce petit pays de l'ex-URSS.

Les militants, membres de l'ONG locale Nida, ont été condamnés par un tribunal de Bakou à des peines allant de six à huit ans de prison, a déclaré à l'AFP leur avocat Khalid Baguirov.

"Personne ne s'attendait à un procès équitable. Le juge a tout simplement approuvé sans discussion la décision des autorités", a-t-il ajouté.

M. Baguirov a expliqué que ses clients avaient été condamnés pour organisation de troubles de masse, hooliganisme et détention de matières explosives et de stupéfiants.

En grève de la faim depuis le 17 avril, les militants ont été arrêtés l'année dernière après avoir organisé de grandes manifestations pacifiques à Bakou pour protester contre les violations des droits de l'homme et la corruption dans ce petit pays du Caucase.

Amnesty International a déclaré dans un communiqué en avril que les accusations portées contre les militants étaient "fausses" et que "certains d'entre eux ont été torturés" pendant leur détention.

Les ONG ont dénoncé un renforcement de la répression contre l'opposition depuis la réélection l'année dernière du président Ilham Aliev.

M. Aliev a entamé son troisième mandat en octobre 2013 après des élections entachées de fraude selon les observateurs internationaux.

Ilham Aliev est devenu président de l'Azerbaïdjan en 2003 au terme d'une élection contestée qui a suivi la mort de son père, Heidar Aliev, un ancien officier du KGB et président du pays à partir de 1993.

eg-im-pop/all/plh

PLUS:hp