NOUVELLES

Affaire Maddie: Scotland Yard confirme le début imminent de recherches

06/05/2014 02:17 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT
AP
FILE - In this May 2, 2012 file photo, Kate and Gerry McCann pose for the media with a missing poster depicting an age progression computer generated image of their daughter Madeleine at nine years of age, to mark her birthday and the 5th anniversary of her disappearance during a family vacation in southern Portugal in May 2007, during a news conference in London. Portuguese prosecutors have ordered the reopening of the police investigation into the disappearance of British girl Madeleine McCann, after a review of evidence found new leads in the case, Portugal?s public broadcaster and British police said Thursday Oct. 24, 2013. (AP Photo/Sang Tan, File)

Scotland Yard a confirmé mardi le début imminent de recherches dans l'affaire Madeleine McCann, alors que la presse a évoqué des fouilles à venir à proximité du complexe hôtelier où avait disparu la fillette en 2007 au Portugal.

Dans une lettre envoyée aux médias, Mark Rowley, l'un des inspecteurs britanniques en charge de l'enquête, a indiqué que les recherches allaient débuter "dans les semaines à venir", sans donner plus de détails.

"Alors que les choses avancent plus lentement et de manière plus bureaucratique que nous le souhaiterions (...) j'écris parce que les recherches vont avoir lieu dans les semaines à venir", a indiqué le détective.

Il a appelé au passage les médias britanniques "à la prudence" en soulignant que les enquêteurs portugais, ayant une "approche très différente" de celle de Scotland Yard, n'allaient pas communiquer sur l'affaire autant qu'ils ne le voudraient.

Selon la presse portugaise mardi, les autorités locales ont accepté la demande de la police britannique de fouiller des terrains à proximité du complexe hôtelier situé dans le sud du pays où avait disparu la petite Madeleine McCann.

"Le ministère public de Portimao a autorisé la police anglaise à faire des recherches sur un terrain vague près du Ocean Club à Praia da Luz", écrivait le journal populaire Correio da Manha, citant une source proche du dossier.

Interrogé par l'AFP, le parquet général de la République n'a ni infirmé ni confirmé cette information, publiée également par le Jornal de Noticias.

"La teneur des requêtes adressées par les autorités britanniques est confidentielle", a indiqué le ministère public, tout en faisant état d'une demande d'information supplémentaire reçue en mars.

Selon ces deux journaux portugais et d'autres médias britanniques, Scotland Yard souhaite utiliser des équipements de radar de sol pour retrouver des indices concernant la disparition de la petite fille.

Fin mars, la police britannique avait annoncé être à la recherche d'un délinquant sexuel qui a agressé cinq fillettes après s'être introduit entre 2004 et 2010 dans des maisons de vacances pour la plupart occupées par des familles britanniques en vacances dans la région de l'Algarve.

Alors âgée de près de quatre ans, Madeleine McCann avait disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à Praia da Luz, une petite station balnéaire où elle séjournait avec sa famille, pendant que ses parents dînaient avec des amis dans un restaurant voisin.

La police portugaise avait classé l'enquête en 2008 après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, qui ont ensuite été blanchis.

Après avoir passé deux ans à étudier le dossier, le Royaume-Uni avait officiellement ouvert sa propre enquête en juillet 2013 et les autorités portugaises ont rouvert le dossier peu après.