NOUVELLES

Ukraine: le maire pro-russe de Kharkiv blessé par balle

28/04/2014 06:19 EDT | Actualisé 28/04/2014 06:42 EDT
ASSOCIATED PRESS
Kharkiv mayor Hennadiy Kernes speaks at the congress of provincial lawmakers and officials in the Ukrainian eastern city of Kharkiv, Saturday, Feb. 22. 2014. Governors, provincial officials and legislators gathered alongside top Russian lawmakers in Kharkiv and approved a statement calling on regional authorities to take full responsibility for constitutional order. (AP Photo/Sergei Chuzavkov)

Le maire pro-russe de Kharkiv Guennadi Kernes a été grièvement blessé par balle lundi dans un "attentat" commis par des inconnus, a indiqué la mairie sur son site.

"Le maire a été atteint par balles dans le dos. Il est en train d'être opéré. Les médecins luttent pour sa vie", a annoncé la mairie sans plus de précisions.

Le maire était à bicyclette au moment de l'attaque, selon son entourage. Il avait été placé sous contrôle judiciaire en mars par un tribunal de Kiev dans une affaire d'enlèvement et de tortures mais conservait ses fonctions.

Personnage haut en couleurs, M. Kernes a un casier judiciaire pour vol et escroquerie. Il s'est illustré par les méthodes particulièrement musclées utilisées à l'encontre des opposants dans sa ville pendant les trois mois de la contestation pro-européenne qui a renversé le régime du président pro-russe Viktor Ianoukovitch en février.

Des opposants y avaient été régulièrement agressés ou aspergés d'un antiseptique liquide vert difficile à faire partir. Certains ont vu leur voitures brûlées.

Il a aussi favorisé la montée en puissance d'un groupe paramilitaire dit Oplot mené par un certain Evguen Jiline, ancien policier ayant un casier judiciaire. Ce dernier avait expliqué en février à l'AFP qu'on pouvait "crever l'oeil ou casser une jambes" aux opposants pro-européens s'ils passaient à l'action.

Des militants d'Oplot étaient présents dimanche parmi les insurgés qui ont pris le contrôle de la télévision régionale de Donetsk, capitale de la région de l'Est de l'Ukraine en proie à une insurrection pro-russe.

Après la fuite et la destitution du président Ianoukovitch en février, M. Kernes a lui aussi fui Kharkiv avec son allié, le gouverneur de la région Mikhaïlo Dobkine, avant de revenir rapidement dans le pays.

M. Dobkine a été limogé de son poste du gouverneur mais s'est déclaré candidat à la présidentielle anticipée du 25 mai pour le compte du Parti des régions, ancienne formation de Viktor Ianoukovitch.

INOLTRE SU HUFFPOST

Tensions entre l'Ukraine et la Russie (24 avril 2014)