NOUVELLES

Six écologistes recoivent le prix environnemental Goldman

28/04/2014 01:29 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT

NEW DELHI - Six militants environnementaux originaires de l'Inde, du Pérou, de la Russie et de trois autres pays sont les plus récents récipiendaires du prix Goldman, qui récompense chaque année l'activisme communautaire.

L'Indien Ramesh Agrawal a été honoré pour avoir aidé des villageois à lutter contre un projet de mine de charbon dans l'État de Chhattisgarh.

La Péruvienne Ruth Buendia, une femme de 37 ans mère de cinq enfants, a été saluée pour avoir aidé à prévenir la construction de deux énormes barrages qui auraient chassé des milliers d'autochtones de la forêt amazonienne et inondé un secteur de 90 kilomètres carrés.

Le zoologiste russe Suren Gazarayan a été récompensé pour avoir lutter contre les saisies illégales de terrains autour de Sotchi, dans le cadre de projets olympiques.

L'avocate américaine Helen Slottje reçoit le prix pour avoir aidé des communautés à lutter contre la fracturation hydraulique dans l'État de New York, en découvrant un stratagème juridique qui permet à des municipalités d'interdire ce genre d'activité sur leur territoire.

Le Sud-africain Desmond D'Sa a été honoré pour avoir contribué à la fermeture d'une des décharges les plus toxiques du pays.

Le biologiste indonésien Rudi Putra a quant à lui aidé à fermer 26 plantations illégales d'huile de palme. Ces plantations étaient source de déforestation dans le nord de l'île de Sumatra.

Chaque militant recevra 175 000 $ US — contre 150 000 $ US lors des éditions précédentes — à l'occasion d'une cérémonie lundi soir, à San Francisco.

Le prix a été créé en 1990 grâce à l'aide des philanthropes Richard et Rhoda Goldman.

PLUS:pc