DIVERTISSEMENT

Musée de la civilisation de Québec: «Les Maîtres de L'Olympe. Trésors des collections gréco-romaines» s'installent à Québec

28/04/2014 09:55 EDT | Actualisé 28/04/2014 09:56 EDT
Musee de la civilisation de Quebec

Le Musée de la civilisation de Québec présente, pour la première fois en Amérique du Nord, plus de 160 pièces gréco-romaines issues de la collection des antiquités classiques des Musées nationaux de Berlin.

Le pied d’une statue colossale accueille le visiteur pendant que Homère et Hésiode lui murmurent à l’oreille les faits historiques de l’époque. Une plateforme légèrement inclinée traverse la salle suggérant l’ascension du mont Olympe et en présente les 12 principaux habitants : Zeus, Poseïdon, Dyonisos, Hermès, Athéna, etc.

Le scénographe Daniel Castonguay et Caroline Garneau de la firme d’architectes Bisson et associés ont réussi l’incroyable pari de transporter le visiteur dans un jardin où les statues semblent prendre vie. « L’exposition Les Maîtres de L’Olympe. Trésors des collections gréco-romaines» de Berlin est à la mesure de son sujet : magistrale! Elle permet de répondre à deux des préoccupations du Musée : pouvoir traiter du thème de la mythologie et présenter des objets d’une collection exceptionnelle », a souligné le directeur général des Musées de la civilisation, Michel Côté.

De nombreuses statues et bustes sont bien sûr exposés, mais on y trouve également des céramiques superbement bien conservées ainsi que des bijoux, des stèles et des amulettes.

Une impressionnante collection

Constituée sur une période de 350 ans et comptant parmi les plus importantes au monde, la collection trouve son origine au 17e siècle dans le cabinet de curiosités du Palais des Princes de Brandebourg, au centre de Berlin. En plus d’acquisitions majeures en Italie, notamment sous le règne de Frédéric le Grand (1712-1786), se sont ajoutées les pièces d’importantes fouilles archéologiques durant le 19e et le 20e siècles en Grèce et en Asie Mineure.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la collection a été dispersée et de nombreuses pièces ne reviendront d’URSS qu’en 1958. C’est après la chute du mur de Berlin en 1989 que l’essentiel de la collection des antiquités classiques de Berlin a pu être reconstitué.

L’exposition a d’ailleurs permis la restauration de certaines œuvres. En effet, pour un musée, il est important de protéger et de diffuser le patrimoine mondial pour en assurer la pérennité, quelles qu’en soient leurs origines. Les Musées de la civilisation de Québec, en échange du prêt de cette exposition, ont choisi d’appuyer la restauration de deux œuvres rares et importantes : le relief d’une Victoire sacrifiant un taureau ainsi que le relief d’un héros Dioscure : Castor ou Pollux.

Les Maîtres de l’Olympe, Trésors des collections gréco-romaines de Berlin sera présenté au Musée de la civilisation de Québec jusqu’au 15 mars 2015.

INOLTRE SU HUFFPOST

Musée de la civilisation de Québec: «Les Maîtres de L'Olympe. Trésors des collections gréco-romaines»