NOUVELLES

Ukraine: la Russie a "le devoir" de faire pression sur les séparatistes (Berlin)

27/04/2014 01:43 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

Berlin a haussé le ton vis-à-vis de Moscou dimanche soir en estimant que la Russie avait "le devoir" de faire pression sur les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine pour qu'ils libèrent les observateurs de l'OSCE retenus depuis vendredi.

"La Russie a le devoir d'agir sur les séparatistes, pour que les membres retenus de la mission de l'OSCE( Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) soient libres le plus rapidement possible", a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

Il a également haussé le ton à l'égard des séparatistes en estimant que "le fait d'avoir exhibé publiquement aujourd'hui les observateurs de l'OSCE et les forces de sécurité ukrainiennes comme des prisonniers est répugnant et bafoue de manière éclatante la dignité des personnes concernées".

"Il s'agit d'une violation de toutes les règles de négociations" qui sont "en vigueur dans le cas de situations tendues comme celle-ci", a ajouté M. Steinmeier, précisant que Berlin "travaille en contact le plus étroit avec l'OSCE et avec toute la fermeté pour aboutir à une bonne solution".

Huit observateurs occidentaux de l'OSCE retenus par les insurgés pro-russes depuis vendredi, dont quatre Allemands, ont été présentés dimanche à la presse à Slaviansk, bastion séparatiste dans l'est de l'Ukraine. Les rebelles retiennent aussi quatre Ukrainiens qui les accompagnaient mais ne sont pas apparus en public.

Depuis vendredi soir, des ministres allemands sont intervenus auprès de Moscou mais sur un ton plus modéré, lui demandant par exemple "de mettre tout en oeuvre" pour aider à la libération des observateurs.

L'un de ces observateurs a été libéré dimanche soir et a quitté son lieu de détention, la mairie de Slaviansk, accompagné par deux négociateurs de l'OSCE, a constaté un journaliste de l'AFP.

bt/fjb/sba

PLUS:hp