NOUVELLES

Thomas Vanek admet que son trio devra être meilleur face aux Bruins

27/04/2014 03:57 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Thomas Vanek est le premier à admettre que le premier trio du Canadien devra indéniablement être meilleur contre les Bruins de Boston qu'il ne l'a été au cours du premier tour des séries éliminatoires.

«Nous devrons surtout être plus habiles à saisir les occasions de marquer parce que nous en aurons moins que contre le Lightning (de Tampa Bay)», a précisé l'ailier autrichien, dimanche.

«Au premier tour, notre trio n'a pas été à son mieux, a-t-il ajouté. Parfois, tu veux trop et ça va dans l'autre sens. En séries, tu ne dois pas abandonner et tu dois en profiter quand l'occasion se présente.

«Contre le Lightning, nous avons obtenu une multitude de chances dans les trois premiers matchs, et peut-être que si Max (Pacioretty) marque en prolongation lors du premier match, la suite de la série aurait été différente pour nous. La frustration nous a gagnés dans le match no 4. Face aux Bruins, nous devrons rester positifs et patients parce que les chances seront moins nombreuses.»

Vanek, David Desharnais et Pacioretty devront également voir à ce que le jeu de puissance du Tricolore fonctionne davantage.

Le CH n'a réussi que deux buts en 13 occasions en supériorité numérique au cours du premier tour, pour un rendement de 15,4 pour cent.

À l'opposé, les Bruins affichent un rendement de 37,5 pour cent, grâce à six occasions concrétisées sur 16 jusqu'à maintenant en séries.

Vanek a admis que les Bruins se dressent en grand défi devant ses coéquipiers et lui.

«Pour vous rendre jusqu'au bout, vous devez affronter les meilleures équipes et les Bruins sont une de celles-là. Plus que jamais, nous devrons bien jouer dans notre zone et utiliser notre rapidité afin de restreindre l'espace aux Bruins.

«Au premier tour, nous avons fait du bon travail afin de nous adapter à la vitesse du Lightning. Cette fois, nous devons nous adapter à une grosse équipe qui joue bien.»

Retrouvailles pour Gorges

Josh Gorges va renouer avec la rivalité en séries avec les Bruins, après avoir raté le dernier rendez-vous au premier tour de 2011 parce qu'il était à l'écart du jeu. Il prendra donc part à une troisième série contre eux.

«C'est ce que je connais de plus intense comme rivalité, a-t-il souligné. Nos partisans apprécient la rivalité autant que nous apprécions les affronter en séries.»

Comme Vanek, Gorges a tenu des propos très élogieux à l'endroit des Bruins.

«Ils ne sont pas juste une équipe robuste, loin de là. Ils ont de gros joueurs, qui jouent un style physique, mais ils misent aussi sur plusieurs joueurs talentueux. Ils ont réellement un bel équilibre. Je dirais même que plusieurs de leurs gros joueurs possèdent beaucoup de talent. C'est encore mieux.»

Gorges a mentionné qu'il ne fallait pas compter sur lui afin de nourrir le feu de la rivalité à l'extérieur de la glace.

«Nous n'avons rien à dire afin de leur offrir des citations à accrocher sur un babillard. Les Bruins ont gagné la coupe Stanley en 2011 et ils ont atteint la finale l'an dernier. Cette saison, ils ont remporté la coupe du Président. Nous n'avons réalisé aucun de ces exploits. Les Bruins ont une formidable équipe. Nous savons qu'il s'agira d'une série très difficile. Nous aurons besoin de la contribution de tous afin de les vaincre.»

Moen avec Brière?

À l'entraînement dimanche, l'entraîneur Michel Therrien a peut-être dévoilé une partie de ses intentions, en greffant le vétéran Travis Moen au quatrième trio, celui de Daniel Brière, à la place du jeune Michaël Bournival. C'est le seul changement potentiel qu'on a pu observer.

On en saura peut-être davantage quand Therrien s'adressera aux médias, lundi. Déjà jeudi, il avait évoqué le retour de Moen comme un gros atout. Moen est inactif depuis le dernier match que le Canadien a disputé à Boston, le 24 mars. Il avait subi une commotion cérébrale lors d'une bagarre avec Kevan Miller, des Bruins.

«J'espère bien revenir au jeu, a dit Moen. Il n'y a rien de plus agréable que de participer aux séries.»

Brière a fait remarquer que du renfort est toujours apprécié en séries.

«Contre le Lightning, nous avons été chanceux parce que nous n'avons pas eu besoin d'apporter des changements, a-t-il souligné. C'est rare que ça arrive, et c'est tant mieux. Nous avons sauvé beaucoup d'énergie. Mais plus on avance en séries, plus c'est difficile. Contre les Bruins, ça va être une série physique. Nous aurons besoin d'aide. C'est important que tout le monde soit dans le coup. Je ne sais pas ce que Michel (Therrien) va décider, mais aujourd'hui Travis était avec nous.»

PLUS:pc