NOUVELLES

Nigeria: 34 morts dans des affrontements ethniques (officiel)

27/04/2014 07:37 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

Au moins 34 personnes sont mortes dans des affrontements entre deux ethnies rivales dans l'Etat de Nasarawa, dans le centre du Nigeria, a déclaré dimanche un porte-parole du gouvernement de l'Etat à l'AFP.

De nombreuses maisons et des granges ont aussi été brûlées dans les violences qui ont opposé des membres de la tribu Eggon et d'autres de l'ethnie Gwandara dans le village d'Egan samedi, selon Sani Musa Mairiga.

"Pour l'instant 34 personnes ont été tuées et il y a eu de nombreux blessés", a-t-il déclaré.

C'est une milice Eggon qui a attaqué Egan, un village peuplé par des Gwandara, après une dispute sur des terres cultivables, lors de laquelle un Eggon avait été blessé, a relaté M. Mairiga.

"Toutes les victimes appartenaient à la tribu Gwandara dont le village a été subitement attaqué par des membres du culte Ombatse, de la tribu Eggon".

Des policiers armés ont été déployés dans le village pour mettre fin au violences, selon M. Mairiga, sans préciser si des assaillants avaient été arrêtés.

Les conflits ethniques sont fréquents dans le centre du Nigeria, souvent à cause de disputes sur la terre, malgré de nombreuses tentatives de pacification dans plusieurs Etats de la région.

Ces conflits ont souvent une connotation religieuse, surtout dans les Etats du Centre où les fermiers indigènes sont chrétiens en majorité et les bergers nomades sont souvent musulmans.

Mais dans l'Etat de Nasarawa, les ethnies qui s'affrontent sont elles-mêmes composées à la fois de musulmans et de chrétiens.

Les violences qui opposent les Eggon des Gwandara sont souvent liées à des batailles politiques, dans un Etat gouverné par un Gwandara.

abu-cdc/de

PLUS:hp