NOUVELLES

Algérie: réélu pour un 4e mandat, Bouteflika prête serment lundi

27/04/2014 09:29 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril pour un quatrième mandat de cinq ans avec 81% des voix, doit prêter serment lundi lors d'une cérémonie publique à Alger, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

M. Bouteflika, 77 ans, victime il y a un an jour pour jour d'un AVC qui a conduit à son hospitalisation pendant quelque 80 jours en France, a fait le 17 avril sa première apparition publique en près de deux ans. Il s'est présenté en fauteuil roulant au bureau de vote où il a glissé son bulletin dans l'urne.

Il n'est pas réapparu en public depuis.

Selon l'article 75 de la Constitution, "le président de la République prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection" et "entre en fonction aussitôt après".

La main sur le Coran, le président doit lire un texte d'une dizaine de lignes lors de la cérémonie qui doit se dérouler au palais des Nations, à Alger.

La coalition de partis politiques ayant appelé au boycottage de la présidentielle n'assistera pas à la cérémonie de prestation de serment, a indiqué un de ses responsables.

Cette coalition est composée de cinq partis: trois partis islamistes --le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le Front pour la justice et le développement (FJD) et Ennhada (renaissance)--, Jil El Djadid (parti de la jeunesse) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, laïc), ainsi que de l'ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour.

"C'est une suite logique au boycott", a déclaré à l'AFP le patron du MSP, Abderezak Mokri.

"Toute la coordination, partis et personnalités, boycottera, à ma connaissance, cette cérémonie", a-t-il ajouté.

Les parlementaires du Front des forces socialistes (FFS, plus vieux parti d'opposition) n'assisteront pas, eux non plus, à la prestation de serment.

En revanche, le chanteur Khaled, qui avait participé à un clip pour la campagne de M. Bouteflika, a déclaré à l'AFP qu'il allait prendre un avion de Paris dimanche soir pour assister à la cérémonie.

M. Bouteflika a été réélu pour un quatrième mandat avec 81,49% des voix, selon les résultats définitifs annoncés mardi par le Conseil constitutionnel.

Son principal rival Ali Benflis a recueilli 12,30% des suffrages, et le taux de participation s'est élevé à 50,70%.

Dans un message à ses compatriotes diffusé juste après la proclamation de ces résultats, M. Bouteflika a promis de s'adresser "plus longuement" aux Algériens dans les prochains jours afin de leur "redire ses engagements" et les "entretenir de l'oeuvre de construction nationale" qu'il va "poursuivre" avec eux.

ao-amb/cco

PLUS:hp