NOUVELLES

Une lettre écrite par une passagère du Titanic vendue 220 000 $

26/04/2014 03:13 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

LONDRES - Une lettre écrite par une passagère du Titanic décrivant sa «merveilleuse traversée» quelques heures avant que le navire ne heurte un iceberg et ne coule a été vendue 119 000 livres (220 000 $ CDN) lors d'un encan, samedi.

L'encanteur Andrew Aldridge a annoncé que la missive manuscrite, qui appartenait à un collectionneur, avait été acquise par un acheteur anonyme transigeant par téléphone lors d'une vente organisée à Devizes, dans l'ouest de l'Angleterre.

Le prix, qui comprend la prime de l'acheteur, a surpassé la valeur estimée de la pièce, qui s'élevait à 100 000 livres (185 000 $).

Selon M. Aldridge, la somme déboursée pour la lettre reflète sa qualité exceptionnelle et sa rareté.

La missive a été rédigée par la passagère de deuxième classe Esther Hart le 14 avril 1912. «Les marins disent que nous avons eu une merveilleuse traversée jusqu'à maintenant», affirme-t-elle au sujet du voyage du transatlantique entre l'Angleterre et New York.

Sa fille de 7 ans, Eva, ajoute en post-scriptum: «Plein d'amour et de baisers à tous de la part d'Eva».

Quelques heures plus tard, le navire réputé «presque insubmersible» a frappé un iceberg et sombré, tuant plus de 1500 personnes, dont le mari de Mme Hart, Benjamin.

La lettre, écrite sur du papier portant l'en-tête de la White Star Line, se trouvait dans la poche d'un manteau en peau de mouton que Benjamin Hart a mis sur les épaules de son épouse et de leur fille en les faisant monter dans un canot de sauvetage. La famille avait fait le voyage avec l'intention de s'installer au Canada.

Esther et Eva font partie des 700 survivants.

Mme Hart est décédée en 1928 et sa fille, qui est morte en 1996, est devenue l'une des rescapées du naufrage les plus connues. Elle a notamment dénoncé les tentatives pour récupérer l'épave, la considérant comme une tombe commune.

Les prix pour les souvenirs liés au Titanic ont beaucoup augmenté au cours des dernières années. En octobre, un violon dont aurait joué un musicien alors que le bateau coulait a été vendu plus de 1 million de livres (1,86 million $).

Andrew Aldridge, dont l'entreprise est spécialisée dans la vente d'articles provenant du célèbre transatlantique, a affirmé que la fascination pour le Titanic et ses passagers n'était pas surprenante.

«C'était un microcosme de la société, a-t-il expliqué. Chaque homme, femme et enfant sur ce navire avait une histoire à raconter, alors vous avez plus de 2200 intrigues secondaires qui s'ajoutent à l'histoire principale. Le Titanic réunit à peu près toutes les émotions humaines que l'on peut éprouver.»

PLUS:pc