NOUVELLES

Ukraine: les sanctions viseront des Russes liés à l'énergie et la banque (USA)

26/04/2014 03:41 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

Les sanctions qui pourraient être imposées dès lundi contre la Russie dans la crise ukrainienne pourraient viser des personnes haut placées dans les secteurs de l'énergie et de la banque, a déclaré samedi un haut responsable américain.

Le conseiller adjoint à la sécurité nationale Ben Rhodes, parlant aux journalistes à bord de l'avion du président Barack Obama entre la Corée du Sud et la Malaisie, a précisé que les sanctions ne seraient pas imposées ce week-end.

"Je m'attends (...) à ce que des sanctions ciblées soient imposées très rapidement", a-t-il dit en confirmant que cela pourrait intervenir "au début de la semaine prochaine".

Plus tôt, un responsable américain avait dit à l'AFP que les sanctions américaines pourraient être appliquées dès lundi.

Ben Rhodes a souligné que ces sanctions pourraient concerner "des personnes influentes dans (des secteurs de) l'économie russe tels que l'énergie et la banque".

Le responsable américain a affirmé que s'en prendre "aux individus qui contrôlent une large partie de l'économie russe" aurait un puissant impact sur l'économie de la Russie.

Il s'exprimait après que le G7 des pays les plus industrialisés a décidé d'imposer rapidement de nouvelles sanctions contre la Russie qui, selon un haut responsable américain, "seront coordonnées et complémentaires, mais pas nécessairement identiques".

Ben Rhodes a évoqué un "éventail de sanctions" qui "nous permet d'accroître la pression" si la situation s'aggravait.

Il a reconnu que, au sein du secteur privé, "il existe un malaise sur les conséquences économiques de sanctions sur une grande économie comme la Russie".

ch-bur/ml/pt

PLUS:hp