NOUVELLES

Ukraine: Berlin appelle à tout faire pour la libération des observateurs de l'OSCE

26/04/2014 08:35 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement allemand a appelé samedi les responsables ukrainiens et russes à tout faire pour la libération des observateurs de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) retenus par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

"J'appelle tous les responsables et ceux qui ont de l'influence, en Ukraine et en Russie, a mettre tout en oeuvre urgemment et à peser de tout leur poids pour que les observateurs soient relâchés immédiatement et en bonne santé", a déclaré la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"La cellule de crise du gouvernement allemand, sous la direction du ministère des Affaires étrangères, mobilise toutes ses forces pour aboutir à une solution rapide", a-t-elle souligné.

"Les observateurs ainsi que nos soldats de la Bundeswehr ne sont pas en Ukraine pour y interférer sous quelque forme que ce soit, mais ils y sont sur la base du document de Vienne qui s'inscrit dans le cadre de l'OSCE. Leur tâche importante est d'assurer la transparence et des rapports de confiance", a ajouté Mme von der Leyen.

De son côté, la Russie a également demandé samedi la libération des observateurs et a assuré qu'elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour l'obtenir.

Treize observateurs de l'OSCE ont été capturés et sont retenus par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, avait annoncé vendredi le gouvernement allemand.

Quatre d'entre eux sont des Allemands, dont trois sont des éléments de la Bundeswehr, avait précisé le ministère de la Défense.

Vendredi soir, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, avait exprimé "ses inquiétudes" à ce sujet lors d'une discussion téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov et avait appelé la Russie "à tout faire pour que l'équipe de l'OSCE soit immédiatement libérée", a indiqué samedi le ministère.

Le ministère est également intervenu dans la soirée de vendredi "auprès de diplomates de haut rang de l'ambassade russe" à Berlin, a-t-on ajouté de même source.

"Nous utilisons tous les moyens à notre disposition pour éclaircir les circonstances auxquelles ont dû avoir à faire face les observateurs de l'OSCE (..) et pour faire en sorte d'assurer la poursuite de leur mission", a souligné le ministère.

Les séparatistes ont quant à eux accusé samedi ces observateurs d'être des "espions de l'Otan" et affirmé qu'ils ne seraient libérés qu'en échange de "leurs propres prisonniers".

bt/fw

PLUS:hp