DIVERTISSEMENT

Papier 14 : célébrer l'art contemporain (PHOTOS)

26/04/2014 03:15 EDT | Actualisé 26/04/2014 03:15 EDT
Courtoisie

L’immense foire d’art contemporain Papier14 se dresse tout le week-end à l’angle des rues Sainte-Catherine et Clark, à Montréal, au cœur du Quartier des spectacles. Pour une septième année, plus d’une quarantaine de galeries d’art canadiennes ont leur kiosque sous le chapiteau, et exhibent chacune une dizaine d’œuvres sur papier qui les représentent bien, qu’elles proviennent d’artistes renommés ou inconnus.

Si on souhaite s’imprégner des principaux courants qui traversent présentement l’art contemporain partout au pays, ou si on veut simplement s’y initier et découvrir des tableaux de la façon la plus accessible qui soit – l’entrée est gratuite -, il faut à tout prix aller faire un tour à Papier 14. Une manière idéale d’insuffler un peu de couleur au temps gris!

Karine Vanasse est porte-parole de l’événement avec Alexandre Taillefer, président du Musée d’art contemporain de Montréal et dragon de l’émission Dans l’œil du dragon. La comédienne était magnifique, jeudi, dans sa robe griffée Pink Tartan, un designer ontarien, lors du cocktail d’ouverture de Papier 14. Décidément une créatrice dans l’âme, Karine a toujours aimé griffonner et dessiner, mais ce n’est qu’il y a quelques années que la jeune femme a osé s’intéresser de plus près à l’art contemporain.

«J’ai découvert Papier 14 il y a deux ans, alors que je revenais d’un tournage à l’étranger, a expliqué Karine. Je passais tout près du chapiteau, je suis entrée. Et j’ai vraiment eu un coup de cœur. C’est le genre d’endroit qu’on visite souvent quand on est en voyage, mais là, ça se passe dans notre ville. C’est une occasion de découvrir des galeries de Montréal, Québec, Toronto, Ottawa, Edmonton… On ne visite jamais 40 galeries d’art dans une année, mais Papier 14, c’est un peu ça. C’est une occasion de découvrir une panoplie d’artistes, de ressentir de belles émotions et, peut-être, de se procurer une œuvre unique, à prix abordable, qui va nous interpeller et qu’on gardera peut-être toute notre vie, plutôt que d’acheter une reproduction d’une toile que tout le monde a dans son salon.»

Sans jugements

Comme bien des gens, Karine Vanasse a longtemps craint de s’aventurer dans les musées d’art contemporain, certaine qu’elle ne saurait en décoder les fondements et les messages. Mais elle a surmonté ses propres barrières et est vite devenue une adepte du genre.

«Je ne me suis pas intéressée à l’art contemporain plus tôt, à cause des peurs que j’avais de ne pas m’y connaître assez, a avancé l’actrice. Mais il faut commencer quelque part. Finalement, je réalise que c’était un peu bête de me laisser freiner par ça. Il ne faut pas s’exiger de comprendre ce qu’une œuvre essaie de nous dire, mais plutôt voir par quoi notre œil est attiré, ce qui génère des émotions chez soi. Et il ne faut pas juger ce qu’on ressent.»

«Et c’est de s’entourer de beauté, aussi, a ajouté Karine. Je pense que notre œil est de plus en plus aiguisé, maintenant. On voit des images sur Instagram, les gens prennent des photos eux-mêmes et sont capables de jouer avec les filtres, de juger ce qu’ils aiment ou pas. On apprend à connaître notre propre style, à déterminer ce qui nous plait, visuellement ou esthétiquement. Donc, même si on n’achète rien dans un carrefour comme Papier 14, ce n’est pas grave. C’est seulement de s’éduquer encore plus.»

Les portes de Papier 14 sont ouvertes samedi jusqu’à 19h et dimanche, de 11h à 18h. Visites guidées et tables rondes sont aussi offertes au public. Pour davantage de renseignements, consultez le www.papiermontreal.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Papier 14 : célébrer l'art contemporain