NOUVELLES

NBA - Indignation après des propos racistes du propriétaire des Clippers

26/04/2014 04:20 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

La Ligue nord-américaine de basket (NBA) a diligenté une enquête après les propos à caractère raciste qu'aurait tenus le président des Los Angeles Clippers à l'encontre notamment de l'ancienne gloire des Lakers Magic Johnson, a-t-elle annoncé samedi.

Selon l'enregistrement d'une conversation datant du 9 avril rendu public par le site d'informations people TMZ, le président des Clippers Donald Sterling reproche à sa petite amie d'avoir publié sur les réseaux sociaux une photo la montrant aux côtés de Magic Johnson.

"Cela m'embête beaucoup que tu dises ainsi vouloir être associée à des noirs. Est ce que tu dois vraiment faire cela ?", a déclaré Sterling.

"Tu peux coucher avec (des noirs), tu peux les faire venir chez toi, tu peux faire ce que tu veux avec eux, mais la moindre des choses est de ne pas en faire la publicité et de les amener à mes matches", a-t-il poursuivi.

"Sur ton Instagram de merde, tu n'as pas à te montrer à côté de noirs", a ajouté Donald Sterling, dont la compagne est d'origine mexicaine et afro-américaine.

Le patron de la NBA, Adam Silver, a indiqué lors d'une conférence de presse que "les résultats de cette enquête devraient être connus dans les prochains jours": "nous voulons qu'elle soit menée très rapidement, elle doit permettre d'authentifier cet enregistrement et nous voulons entendre la version de M. Sterling, car tout personne doit pouvoir se défendre. Il est possible aussi que nous entendions aussi la femme dont on entend la voix pour connaître le contexte de ces propos", a-t-il ajouté.

M. Silver a par ailleurs indiqué que Donald Sterling avait pris la décision de ne pas assister au match de son équipe contre Golden State dimanche et a rappelé que le règlement de la NBA prévoyait "toutes sortes de sanction" dans un cas comme celui-ci.

"Cette affaire est particulièrement injuste pour les joueurs et l'encadrement des Clippers qui sont au milieu de matches très importants", a-t-il conclu.

- LeBron James et Kobe Bryant consternés -

Magic Johnson, ancien joueur-vedette des Los Angeles Lakers, la franchise rivale des Clippers, a réagi aux propos de Sterling en indiquant sur son compte Twitter que sa femme et lui "n'assisteraient plus à des matches des Clippers tant que Donald Sterling en sera le président".

"Ces propos sont un mauvais coup porté à la NBA", a-t-il conclu.

D'autres personnalités de la communauté afro-américaine, comme le révérend Jesse Jackson, ont exhorté les membres de leur communauté à boycotter les matches des Clippers: "Si on passe de ramasseurs de coton à joueurs de basket-ball, nous ne faisons pas de progrès, il en va de notre dignité", a déclaré l'ancien candidat à l'élection présidentielle sur la chaîne de télévision ESPN.

"Ce genre de propos doit cesser et il faut qu'il y ait une réaction déterminée", a-t-il conclu.

Selon un ancien joueur des Clippers, Baron Davis, Sterling, propriétaire des Clippers depuis 1981, est coutumier de ce genre de propos: "Il est comme ça, il ne s'en cache pas, ça fait longtemps que ça dure".

Les stars de la NBA n'ont pas tardé à réagir pour faire part de leur indignation.

"Quelqu'un comme Donald Sterling n'a rien à faire dans cette Ligue", a déclaré le quadruple MVP LeBron James, joueur-vedette de Miami.

"C'est vraiment honteux mais c'est aussi la triste réalité: il y a des gens comme cela dans notre société", a renchéri Kobe Bryant, la star des Los Angeles Lakers.

Les propres joueurs de Sterling, comme l'entraîneur des Clippers Doc Rivers, ont fait part de leur consternation: "Ce n'est pas quelque chose qui nous satisfait, bien au contraire, tous les joueurs sont consternés".

js/jr/mpd

PLUS:hp