NOUVELLES

Naufrage en Corée du Sud : l'équipage écroué

26/04/2014 08:50 EDT | Actualisé 26/04/2014 10:02 EDT
ED JONES via Getty Images
Relatives attend a prayer session at an area where family members of victims of the South Korean ferry 'Sewol' are gathered, at Jindo harbour on April 21, 2014. South Korean President Park Geun-Hye said on April 21 that the behaviour of the captain and crew of the ferry that capsized five days ago with 476 people on board was unacceptable and 'tantamount to murder'. AFP PHOTO / ED JONES (Photo credit should read ED JONES/AFP/Getty Images)

La totalité des 15 membres d'équipage du traversier sud-coréen qui a sombré le 16 avril avec 476 personnes à bord sont maintenant détenus, selon ce qu'a confirmé samedi un procureur chargé de l'enquête.

Ils sont accusés de négligence et d'avoir abandonné des gens en péril lors du naufrage du traversier Sewol.

Il semble que le capitaine leur ait demandé de rester dans leurs chambres et qu'il a mis 30 minutes à donner l'ordre d'évacuation, alors que le navire était trop sévèrement incliné pour permettre à plusieurs personnes de s'échapper.

Dix jours après le naufrage, 187 corps ont été retrouvés; 115 passagers demeurent officiellement disparus. Les recherches ont toutefois été suspendues samedi en raison du mauvais temps.

La plupart des victimes sont des élèves d'une école secondaire d'Ansan, près de Séoul, qui effectuaient une sortie scolaire. Les 352 élèves devaient effectuer une sortie scolaire sur l'île touristique de Jeju. Le directeur adjoint de l'école, qui avait survécu au naufrage, s'est suicidé quelques jours plus tard.

Un parlementaire de l'opposition, Kim Yung-rok, affirme détenir des documents qui démontrent que le Sewol transportait plus de trois fois et demie la quantité de fret autorisée.

INOLTRE SU HUFFPOST

Naufrage d'un traversier en Corée du Sud