NOUVELLES

Congrès annuel de l'ASSÉ à Québec: éducation et austérité discutées

26/04/2014 07:05 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

QUÉBEC - L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) tient ce week-end, à Québec, son congrès annuel, afin d’établir sa stratégie en vue des prochains mois.

Outre l’élection d’un nouveau conseil exécutif, qui entrera en fonction en juin, l’ASSÉ définira ses grandes orientations politiques.

Le coporte-parole de l’association, Justin Arcand, explique qu'un réinvestissement en éducation est primordial. Il indique que l’ASSÉ entend également remettre à l'avant-plan de ses revendications le gel des frais de scolarité pour aller progressivement vers la gratuité scolaire.

M. Arcand se dit par ailleurs préoccupé par les coupes dans les programmes sociaux annoncées par le nouveau gouvernement Couillard. L'ASSÉ dénonce toute mesure d’austérité qui affecterait non seulement les étudiants mais tous les Québécois.

L’ASSÉ déplore que les deux derniers gouvernements, libéral et péquiste, aient sabré dans les budgets accordés aux universités et aux cégeps.

Selon l'ASSÉ, l'obsession d'éliminer la dette se traduit par une croisade dévastatrice contre les services sociaux, alors que la population est aussi aux prises avec des hausses de tarifs, d'hydro-électricité, de scolarité, et de garderie, entre autres.

Selon Justin Arcand, les gouvernements disent qu'ils n'ont pas le choix, alora que l'austérité budgétaire n'est pas une fatalité mais bel et bien un choix idéologique, souligne-t-il.

INOLTRE SU HUFFPOST

La manif post-sommet de l'ASSÉ