NOUVELLES

Après le Dakar et la MotoGP, objectif F1 pour l'Argentine

26/04/2014 09:07 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

L'Argentine veut organiser à nouveau un Grand Prix de Formule 1, a confié le ministre argentin du Tourisme, qui pense au circuit de Rio Hondo, où se déroule ce week-end le GP de MotoGP.

L'Argentine, terre du quintuple champion du monde Juan Manuel Fangio, a disparu du calendrier de F1 en 1998, après la victoire de Michael Schumacher, au volant d'une Ferrari, sur le circuit des frères Galvez à Buenos Aires.

"C'est un évènement que nous avons accueilli durant de nombreuses années. Mais à un moment, on n'a pas pu continuer pour des questions économiques. Le circuit des Thermes de Rio Hondo a les caractéristiques pour être homologué pour recevoir la Formule 1", a déclaré à des journalistes le ministre du Tourisme Enrique Meyer.

Après avoir ressuscité le Grand Prix d'Argentine de moto, dont la dernière édition remontait à 1999, l'Argentine veut mettre à profit les investissements consentis pour la construction du circuit des Thermes Rio Hondo, ville thermale de la province de Santiago del Esterro, dans le nord du pays.

"Nous pensons que le pays, par amour des sports mécaniques, doit avoir des évènements de prestige", ajoute le ministre. Il avance que des investissements supplémentaires vont être réalisés pour améliorer les routes, aéroports et l'hôtellerie de la région.

En Argentine, le Dakar a rencontré un immense engouement populaire et les courses de moto ou voitures mobilise chaque week-end des milliers de personnes dans le pays. En août, Rio Hondo accueillera une épreuve du WTCC (championnat du monde des voitures de tourisme), avec Sébastien Loeb et l'Argentin José Maria Lopez, leader du championnat du monde des pilotes.

ap/bvo

PLUS:hp