NOUVELLES

Allemagne: les conservateurs de la CSU critiquent Bruxelles avant les européennes

26/04/2014 01:24 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

Le parti conservateur allemand CSU, petit frère bavarois de l'Union chrétienne démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, a adopté samedi un programme pour les élections européennes très critique vis-à-vis de Bruxelles.

Au terme d'une réunion de deux jours à Andechs (Bavière, sud de l'Allemagne), les dirigeants de l'Union chrétienne-sociale ont validé un document d'une dizaine de pages réclamant une restrictions des pouvoirs de Bruxelles.

"Ce n'est pas à Bruxelles de tout décider, mais à nous de prendre plus de décisions", a déclaré le président de la CSU Horst Seehofer, cité dans ce document qui réclame entre autres le droit d'organiser des référendums en Allemagne en cas de décision importante au niveau européen.

En outre, la CSU appelle à mettre un coup d'arrêt aux nouvelles adhésions à l'Union, visant tout particulièrement la Turquie et l'Ukraine.

"La Turquie est un partenaire important pour l'Europe et un bon ami de l'OTAN. Une adhésion à l'Union européenne serait toutefois trop demander à la Turquie tout comme à l'Europe", affirme son programme.

Quant à l'Ukraine, "nous voulons qu'(elle) se renforce démocratiquement et économiquement. Mais elle n'a pas besoin pour cela d'une perspective d'adhésion" à l'Union européenne, est-il ajouté.

Ces positions lui ont valu des critiques au sein de la classe politique allemande, y compris au sein de la CDU.

Les chrétiens-démocrates misent "sur le populisme", a dénoncé Yasmin Fahimi, secrétaire générale du parti social-démocrate SPD.

"On ne combat pas le populisme de droite en lui faisant des courbettes rhétoriques, au contraire, on lui ouvre les portes des salons", a-t-elle estimé.

ran-bt/fjb/plh

PLUS:hp