NOUVELLES

Un photographe de l'AFP primé pour la 8e fois depuis début 2014

25/04/2014 09:08 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

Le photographe espagnol de l'AFP Pedro Armestre, qui s'est récemment remis d'un coup de corne de taureau de combat, vient d'être primé pour la huitième fois depuis début 2014 pour des photos tant des fêtes taurines de Pampelune que des feux de forêt.

Un lâcher de taureau des célèbres fêtes de la San Fermin et montrant une ruelle de Pampelune (nord de l'Espagne) débordante de coureurs habillés en blanc et rouge, les curieux accrochés aux balcons, a valu trois prix à ce photographe: le Nikon Press Photo Award d'Espagne en janvier, le prix international de photographie Roi d'Espagne en mars et le prix Ortega et Gasset en ce mois d'avril.

"C'est une photo à laquelle j'ai pensé pendant trois ans", a expliqué Pedro Armestre.

Pedro Armestre, photographe indépendant de 42 ans installé à Madrid, a également reçu depuis le début de l'année le prix de science et histoire naturelle du Pictures of the Year International awards pour sa couverture de l'impact du changement climatique sur l'Arctique et un autre prix décerné par Feafes, une association pour la santé mentale.

Ses images, prises pour l'AFP, de pompiers luttant contre les flammes, lui ont aussi valu le prix Fundación Doñana 21.

Jeudi, il a remporté le prix de photographie Juan Guerrero pour la liberté d'expression, décerné par l'organisation culturelle Avuelapluma, pour sa carrière.

Perdro Armestre a repris le travail en février après avoir été blessé par un taureau de combat de 580 kilos le 17 septembre dernier alors qu'il couvrait la traque controversée du Toro de la Vega, dans le centre de l'Espagne, une tradition médiévale dénoncée par les défenseurs des animaux.

djw/rlp/elc/ka/mr

PLUS:hp