NOUVELLES

RBS: le gouvernement britannique met son veto à l'augmentation du plafond des bonus

25/04/2014 03:26 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement britannique, qui contrôle Royal Bank of Scotland (RBS), a bloqué le projet de la banque en difficulté d'augmenter le plafond des bonus de ses banquiers, ont indiqué vendredi RBS et le ministère des Finances.

Le gouvernement, qui détient 81% de la banque, a indiqué qu'il voterait contre toute résolution soumise par la banque au vote de ses actionnaires afin d'augmenter ce plafond pour que la rémunération variable de ses banquiers puisse atteindre au maximum le double de leur rémunération fixe.

La loi européenne sur le plafonnement des bonus stipule que la rémunération variable des banquiers ne peut plus excéder le montant de leur rémunération fixe mais permet toutefois de la porter au maximum au double de la rémunération fixe, à condition que les actionnaires soient d'accord.

"Tous nos principaux concurrents au Royaume-Uni et en Europe ont indiqué qu'ils allaient chercher à obtenir le feu vert de leurs actionnaires pour attribuer des rémunérations variables pouvant aller jusqu'à 200% du salaire fixe", a souligné RBS dans son rapport financier annuel.

"Le conseil d'administration (de la banque) pense que la meilleure solution commerciale pour RBS est d'avoir une flexibilité sur les ratios rémunération variable/rémunération fixe conforme à la norme qui émerge dans le secteur". Un projet "compris" par les actionnaires institutionnels, selon la banque.

Mais "Ukfi (l'entité publique gérant les participations de l'Etat dans le secteur bancaire, NDLR) a informé le conseil d'administration qu'elle voterait contre toute résolution" allant dans ce sens et RBS a donc décidé de ne pas soumettre de telle résolution lors de son assemblée générale le 25 juin.

Un porte-parole du ministère des Finances a salué cette décision.

"Le gouvernement a été très clair. Notre approche de la rémunération doit être équilibrée alors que nous émergeons de la crise financière (...) Une augmentation du plafonnement des bonus ne peut pas se justifier et le gouvernement a précisé qu'il ne soutiendrait pas une telle proposition".

Le gouvernement, qui a attaqué le plafonnement des bonus devant la Cour de justice européenne, rappelle qu'il pense que cette limite "n'est pas une idée bien pensée" mais "tant qu'elle existe, nous nous assurerons qu'elle est appliquée".

Sauvée de la faillite par l'Etat en 2008, RBS est engagée dans une difficile restructuration et a encore accusé l'an dernier une énorme perte de près de 9 milliards de livres (environ 10,9 milliards d'euros).

mg/ggy/jh

ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP

PLUS:hp