NOUVELLES

Ottawa a enregistré un autre important excédent budgétaire en février

25/04/2014 12:41 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi avoir enregistré en février un autre important excédent budgétaire — le plus gros depuis la récession et l'un des plus gros de l'histoire du pays — ce qui devrait lui permettre de dépasser son objectif en matière d'équilibre budgétaire pour cette année.

Le ministère des Finances a indiqué avoir encaissé 5,1 milliards $ de plus que ce qu'il a dépensé en février. Il s'agissait du troisième excédent mensuel d'importance de suite.

Avec 11 mois de complétés dans l'exercice 2013-14, les finances fédérales demeurent dans le rouge, mais le déficit a été réduit à 5,4 milliards $ — environ la moitié du déficit de 10,7 milliards $ auquel Ottawa faisait face il y a un an.

Des analystes préviennent que les comptes mensuels fédéraux peuvent être irréguliers — de sorte que le dernier mois de l'exercice clos le 31 mars pourrait renverser la tendance — mais pour le moment, Ottawa semble en voie de faire mieux que le déficit de 16,6 milliards $ prévu dans son budget de mars.

Doug Porter, économiste en chef à la Banque de Montréal, a indiqué que les mois de décembre, janvier et février étaient habituellement les plus solides en matière de comptes financiers gouvernementaux, mais ces gains sont généralement renversés par les remboursements d'impôts de mars et avril.

Ottawa avait affiché un excédent budgétaire de 3,2 milliards $ pour février 2013, mais ce résultat avait été suivi par un manque à gagner de 6,5 milliards $ le mois suivant.

Néanmoins, M. Porter juge que le plus récent résultat est encourageant. Le gouvernement Harper a prévu qu'il atteindrait l'équilibre budgétaire durant l'exercice 2015-16, même si de nombreux économistes du secteur privé croient qu'il pourrait atteindre son objectif en 2014-15, à moins d'un sérieux ralentissement économique.

Cela serait significatif pour les conservateurs puisqu'ils se retrouveraient avec un avantage politique s'ils pouvaient réduire les taux d'impositions des familles canadiennes avant la prochaine élection fédérale, prévue en octobre 2015. Durant la campagne de 2011, les conservateurs se sont engagés à introduire le fractionnement du revenu, entre autres choses, une fois le déficit budgétaire éliminé.

L'excédent de février a été attribué à une hausse de 2,1 milliards $ des revenus de l'État, en hausse de 8,4 pour cent comparativement à ceux de la même période il y a un an. Parallèlement, les dépenses n'ont augmenté que d'environ 100 000 $, soit une différence de 0,5 pour cent par rapport à février 2013.

PLUS:pc