NOUVELLES

Naufrage du Sewol: des corps ont été mal identifiés, admet le gouvernement

25/04/2014 08:27 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - Les corps de certaines victimes du naufrage du traversier Sewol ont été incorrectement identifiés, a admis vendredi le gouvernement sud-coréen.

Séoul a ensuite annoncé une série de mesures pour empêcher que de telles erreurs ne se reproduisent.

Plusieurs médias sud-coréens ont fait état, cette semaine, de dépouilles remises aux mauvaises familles; certaines erreurs n'ont été découvertes qu'une fois le corps arrivé au salon funéraire.

Dorénavant, les dépouilles ne seront confiées aux familles qu'à la suite de comparaisons d'ADN, d'empreintes digitales ou de fiches dentaires.

Les plongeurs ont récupéré 183 corps jusqu'à présent, mais 119 personnes manquent toujours à l'appel et sont probablement restées prisonnières de l'épave.

Le traversier a coulé le 16 avril lors d'un voyage entre le port d'Incheon et l'île balnéaire de Jeju. Plus de 80 pour cent des 302 personnes mortes ou manquantes sont des étudiants d'une école secondaire de la ville d'Ansan, près de Séoul.

Onze membres d'équipage, dont le capitaine, ont été arrêtés et sont soupçonnés de négligence et d'avoir abandonné des gens en péril. Le procureur Yang Jung-jin, de l'équipe conjointe d'enquête, a indiqué vendredi que l'accident peut avoir causé par un virage trop prononcé, par des modifications apportées au navire, par du fret mal chargé ou encore par la marée.

PLUS:pc