NOUVELLES

Les machinistes d'Air Canada s'adressent au conseil des relations industrielles

25/04/2014 02:05 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le syndicat des machinistes d'Air Canada (TSX:AC.B) aimerait que le Conseil canadien des relations industrielles s'assure qu'il représente les travailleurs de la filiale à bas prix Air Canada Rouge et ceux de Sky Regional Airlines, un partenaire privé.

L'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIM) a déposé deux demandes auprès du Conseil afin qu'Air Canada soit déclaré employeur unique pour les deux autres transporteurs.

Selon le président et directeur général du district 140 de l'AIM, Fred Hospes, les demandes visent à protéger le travail effectué par les membres du syndicat et leurs emplois pour Air Canada.

Le syndicat fait valoir que Sky Regional et Rouge ont été créés pour exploiter les appareils et les routes d'Air Canada à plus faibles coûts, et que ces deux transporteurs sont contrôlés et dirigés par Air Canada.

Les membres du syndicat assurent principalement des services mécaniques et des services de manutention des bagages pour Rouge. Mais le transporteur maintient que les tâches sont définies par les ententes de services conclues par Air Canada avec Rouge, plutôt que par une convention collective.

Le syndicat craint que ce travail soit «perdu» si Rouge décide de ne pas poursuivre ses ententes avec Air Canada afin de confier les tâches en question à des sous-traitants.

M. Hospes a indiqué que cette stratégie était déjà utilisée par d'autres partenaires du réseau Star Alliance, notamment United Airlines, et par Air Canada à l'aéroport Heathrow, à Londres.

«Nous disons que vous pouvez avoir l'entente que vous voulez, mais que vous appartenez en totalité à Air Canada, alors il s'agit de notre travail en vertu de notre convention collective actuelle», a-t-il déclaré en parlant de Rouge.

Peter Fitzpatrick, porte-parole d'Air Canada, a affirmé que le transporteur n'avait pas encore pris connaissance des deux requêtes et ne disposait pas des informations suffisantes pour faire quelque commentaire que ce soit à leur sujet.

L'AIM, le plus grand syndicat chez Air Canada, représente plus de 8800 travailleurs du transporteur dans plus de 40 classifications d'emploi. Ces employés sont notamment des mécaniciens de maintenance en piste, des mécaniciens automobiles, des manutentionnaires de bagages, des agents de fret, des préposés au nettoyage d'aéronefs, des préposés à l'entretien cabine, des mécaniciens-monteurs, des électriciens et des rédacteurs techniques.

Rouge, dont le lancement a eu lieu l'été dernier, assure des vols à destination de pays chauds et de l'Europe. En raison du nombre de sièges plus élevé, des salaires moins importants, des règles de travail plus flexibles et de coûts indirects moins élevés, les vols de Rouge coûtent moins chers que ceux d'Air Canada.

De son côté, Sky Regional exploite des vols sous la bannière Air Canada Express entre Montréal et l'aéroport du centre-ville de Toronto, ainsi que des vols en partance de Montréal et Toronto à destination du Nord-Est américain.

À la Bourse de Toronto, vendredi, les actions d'Air Canada ont clôturé à 7,56 $, en baisse de 4 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture.

PLUS:pc