NOUVELLES

Les ennuis de Rafael Nadal sur terre battue se poursuivent à Barcelone

25/04/2014 10:50 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Les ennuis du favori Rafael Nadal sur la terre battue se sont poursuivis, vendredi, lorsque sa séquence victorieuse de 41 matchs au tournoi de tennis de Barcelone a pris fin sur une défaite en trois sets aux mains de Nicolas Almagro en quarts de finale.

Nadal était en quête d'un neuvième titre à Barcelone mais il s'est incliné 2-6, 7-6 (5), 6-4, une semaine après avoir subi une défaite au même stade de la compétition face à David Ferrer au Masters de Monte-Carlo.

Nadal, considéré comme le plus grand joueur sur terre battue de tous les temps, n'avait pas subi la défaite à Barcelone depuis ses débuts à l'âge de 15 ans en 2003 — il a raté le tournoi en 2010. Il n'y a pas perdu un set depuis sa finale en 2008.

Almagro, 20e joueur mondial, a confirmé sa victoire à sa deuxième balle de match, y allant d'un smash du coup droit sur la ligne pour inscrire sa première victoire en carrière à sa 11e tentative aux dépens de son compatriote espagnol.

«J'ai eu de nombreuses opportunités au deuxième set, a confié Nadal. Je n'ai pas tiré avantage des balles de bris, tout le crédit lui en revient.»

Nadal n'a jamais été éliminé si rapidement dans deux tournois d'affilée disputés sur terre battue depuis 2004, quand à l'âge de 18 ans il avait été incapable de franchir les quarts de finale à Stuttgart et Bastad.

«C'est une victoire importante pour ma carrière», a reconnu Almagro, qui n'a pas manqué de célébrer sa victoire. Il affrontera Santiago Giraldo en demi-finale à la suite de l'abandon de Philipp Kohlschreiber en raison d'une blessure alors qu'il tirait de l'arrière 6-4, 4-3.

Auparavant, le Japonais Kei Nishikori et le Letton Ernests Gulbis avaient dominé leur adversaire pour accéder au carré d'as.

Nishikori, quatrième tête de série, a poursuivi son bon travail à son retour à la compétition après une blessure à l'aine, défaisant le Croate Marin Cilic 6-1, 6-3.

Il affrontera Gulbis, no 9, qui a eu raison du Russe Teymuraz Gabashvili 6-1, 6-4.

Gulbis a sauvé ses cinq balles de bris face à Gabashvili, qui avait vaincu David Ferrer, no 5.

PLUS:pc