NOUVELLES

Afrique du Sud: pas de meeting dans la capitale pour Malema avant les élections

25/04/2014 01:15 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

La municipalité de Pretoria a interdit à Julius Malema, le jeune tribun sud-africain exclu en 2012 de l'ANC au pouvoir, d'utiliser un stade de la capitale pour son dernier meeting avant les élections de mai, une décision officiellement technique mais accusée vendredi de parti pris politique.

"Nous avons en effet interdit à EFF d'utiliser le stade Lucas Moripe pour leur meeting de campagne", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la municipalité Blessing Manale.

Mais la décision a été prise "pour des raisons purement pratiques", a-t-il ajouté, citant l'entretien du gazon. Il a souligné que la présidence qui voulait y organiser des festivités du 20e anniversaire de la démocratie sud-africaine ce week-end, en a été empêchée pour les mêmes raisons.

Le Front de libération économique (EFF), le parti créé l'an dernier par Malema, a fait circuler sur Tweeter un document prouvant que la réservation de ce stade de près de 30.000 places pour le dimanche 4 mai, trois jours avant le scrutin, avait été effectuée dans les règles et la caution payée.

"Cela n'a rien à voir avec la maintenance", a protesté l'EFF dans un communiqué.

"Ca répond à des consignes politiques qui visent ni plus ni moins à empêcher l'EFF de se rassembler", a ajouté ce parti qui, en seulement un an, est parvenu à capter une partie du mécontentement populaire contre la corruption de certains élus ANC et le manque d'emplois.

Les autorités de Pretoria ont aussi souligné avoir proposé un lieu de rechange, un stade neuf situé dans un township des environs de la capitale et inauguré il y a deux semaines.

"Nous avons déjà fait de la publicité pour ce meeting sur la base de ce lieu (le stade initialement prévu, ndlr), signé un bail, payé les frais et ils doivent nous le donner", a rétorqué un porte-parole du parti, Mbuyiseni Ndlozi, annonçant une action en justice.

sn/arb/clr/cpb/jlb

PLUS:hp