NOUVELLES

Une frappe sur un marché du nord de la Syrie fait au moins 30 morts

24/04/2014 04:18 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

BEYROUTH - Les frappes menées par l'aviation syrienne ont touché un marché de légumes dans une ville du nord du pays tenue par les rebelles, jeudi, faisant au moins 30 morts et de nombreux blessés, a annoncé un groupe de l'opposition.

Les chasseurs à réaction ont frappé tôt en matinée le marché bondé d'Atareb, dans la province d'Alep, tuant au moins 30 civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le groupe établi à Londres, qui documente le conflit syrien par l'entremise d'un réseau de militants sur le terrain, a indiqué que le bilan allait probablement s'alourdir parce que plusieurs victimes ont été grièvement blessées.

Un autre groupe de l'opposition, les Comités locaux de coordination, a affirmé que les frappes avaient fait 24 morts. Le Centre des médias d'Alep estime pour sa part que plus de 20 personnes ont été tuées.

La localité d'Atareb se trouve près d'Alep, la plus grande agglomération urbaine de Syrie et l'un des principaux champs de bataille de la guerre civile qui dure depuis plus de trois ans.

À Damas, la capitale, un porte-parole de l'agence des Nations unies qui vient en aide aux réfugiés palestiniens au Proche-Orient a indiqué que les travailleurs humanitaires avaient repris les livraisons de nourriture dans le camp de Yarmouk, après une interruption de 15 jours.

Le porte-parole, Chris Gunnes, a précisé que 300 colis de nourriture avaient été livrés à des familles qui en avaient désespérément besoin.

Par ailleurs, un député syrien a annoncé jeudi son intention de se porter candidat à l'élection présidentielle du mois de juin. Hassan bin Abdullah al-Nouri, un ancien ministre âgé de 54 ans, devient ainsi le deuxième candidat a affronter le président Bachar el-Assad lors du scrutin. La veille, un député originaire d'Alep avait annoncé sa candidature pour l'élection du 3 juin.

PLUS:pc