NOUVELLES

Libre-échange: Washington et Tokyo pas d'accord, les négociations continuent

24/04/2014 02:12 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

Les dirigeants des Etats-Unis et du Japon ont reconnu avoir échoué à boucler un accord jeudi matin sur les enjeux commerciaux à l'issue d'un sommet, bien qu'ayant négocié jour et nuit jusqu'à l'arrivée du président américain à Tokyo.

Les deux pays sont engagés dans des pourparlers difficiles pour un ambitieux partenariat trans-Pacifique (TPP), vaste accord de libre-échange qui regrouperait douze pays au total.

"Les ministres vont poursuivre les négociations", a déclaré le chef du gouvernement japonais, Shinzo Abe, lors d'une conférence de presse conjointe avec son invité Barack Obama.

Les deux hommes venaient d'achever une réunion qui n'a pas permis de s'entendre sur les problèmes bloquants l'accès au marché japonais, bien qu'ils aient ordonné à leurs subordonnés d'oeuvrer sans relâche jusqu'au dernier moment.

A l'instar de l'Europe, les Etats-Unis se plaignent de ne pas pouvoir assez proposer leurs produits aux Japonais, à cause de mesures protectionnistes qui ne disent pas toujours leur nom.

"Je pense qu'il est juste de dire que l'accès au marché de certains secteurs de l'économie japonaise, comme ceux de l'agriculture ou de l'automobile, reste historiquement fermé comparé à l'accès dont bénéficie le Japon auprès des consommateurs américains", a souligné M. Obama.

Et de poursuivre: "ce sont des problèmes connus de tous et qui à un moment donné doivent être résolus. Je pense que ce moment, c'est maintenant".

M. Obama, qui mise beaucoup sur le TPP, a continué de mettre la pression sur son interlocuteur qui a fait de la réforme et de la dérégulation tous azimuts une des clefs de sa politique économique surnommée "Abenomics".

"Le TPP est cohérent avec la politique de réformes lancée par le Premier ministre Abe et ce qui se passe actuellement est stratégique, façonnant l'environnement économique de la région à la plus forte croissance dans le monde, pas seulement pour cette année ou l'année prochaine, mais peut-être pour cette décennie et la prochaine décennie", a justifié M. Obama.

Washington voulait conclure les négociations du TPP avant la fin 2013, mais la résistance nippone l'a empêché. Outre les Etats-Unis et le Japon, cette zone comprendrait l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam.

L'un des grands chevaux de bataille de Washington est de faire lâcher Tokyo sur ses cinq "vaches sacrées": sucre, riz, blé et dérivés à base de céréales, viande de boeuf et porc, produits laitiers.

La Bourse de Tokyo a mal pris l'absence d'accord, certains investisseurs ayant parié sur un compromis de dernière minute: l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a clôturé jeudi en baisse de 0,97%, à 14.404,99 points.

bur-kap/pn/jld

PLUS:hp